Le Vatican en accord avec la biotechnologie

Malgré la controverse entourant les effets négatifs de la biotechnologie, de haut placé de l’Église catholique sont convaincus que les avancés de la biotechnologie sont une avancé plutôt qu’un recul pour l’humanité.







Tout en étant clairement contre le clonage humain, le PAL donne un appui prudent au transgénisme.


« J’ai rejeté toutes les demandes de condamnation de ces produits », de dire Bishop Elio Sgreccia, directeur de la bioéthique au Vatican et vice-président de l’Académie pontificale pour la vie (PAL). Il met l’emphase sur le fait que la biotechnologie permettra de résoudre des problèmes mondiaux comme la faim puisqu’elle permet d’accroître la productivité agricole même en terre aride.

« Nous (les membres du PAL) considérons que les avantages de la transgénèse sont plus importants que les risques, explique Bishop Sgreccia. Les risques devraient être étudiés en faisant preuve d’ouverture d’esprit, d’analyse et de contrôle mais sans être alarmiste. »

Un autre membre du PAL, Giuseppe Bertoni, critique l’approche sensationnaliste de la presse qui contribue substantiellement à l’image négative de la biotechnologie. « Il est vrai que l’éthique doit être respectée mais par-dessus tout, la biotechnologie doit être connue, de dire Bertoni. Si vous connaissez la biotechnologie, vous n’en n’avez pas peur ». Il a de plus ajouté que « l’idée que le progrès scientifique doit être craint » devrait être rejeté.

Tout en étant clairement contre le clonage humain, le PAL donne un appui prudent au transgénisme puisqu’il permettra de soulager certains problèmes importants de l’humanité.

Commentaires