Les attitudes des producteurs du Québec envers la biotechnologie

Le 13 décembre 1999 – Il est essentiel que les perceptions et les opinions des producteurs soient entendues pendant que le débat portant sur l’application de la biotechnologie se poursuit. Ces individus constituent un élément important de la chaîne de production alimentaire et, jusqu’à maintenant, ils ne se sont pas engagés activement dans la discussion sur les applications de la biotechnologie en agriculture.







Une majorité (60%) d’agriculteurs québécois considèrent la biotechnologie comme étant bénéfique aux producteurs.


Dans le but d’évaluer et de faire connaître les attitudes des producteurs, le Groupe Angus Reid a été mandaté par Monsanto Canada Inc. pour sonder l’opinion de 736 agriculteurs dans l’Ouest canadien, en Ontario, au Québec et dans les provinces de l’Atlantique. Ce document résume les grandes lignes d’un sondage effectué auprès des producteurs québécois entre le 8 et le 18 novembre 1999.

Conclusions du sondage au Québec

Alors qu’un peu plus du tiers des producteurs québécois ont semé des cultures transgéniques, la majorité d’entre eux considèrent la biotechnologie comme étant bénéfique à court terme et également à long terme.


  • Une majorité (60%) d’agriculteurs québécois considèrent la biotechnologie comme étant bénéfique aux producteurs. Les principaux avantages cités comprennent:

    • Des cultures à rendements plus élevés
    • Un meilleur contrôle des mauvaises herbes
    • La possibilité d’utiliser moins de pesticides
    • Des meilleurs profits
    • Un meilleur contrôle des ennemis des cultures

  • De plus, une forte majorité de producteurs québécois croient que le développement de cultures transgéniques leur permettra d’adopter des pratiques culturales plus respectueuses de l’environnement (80%), d’améliorer la rentabilité de leurs entreprises (75%), et les aidera à demeurer concurrentiels à l’échelle mondiale (78%).

  • Dans une perspective à plus long terme, les producteurs québécois ont indiqué qu’ils sont très enthousiastes à l’égard des développements potentiels qui pourront être amenés par la biotechnologie (81%).

  • Les producteurs québécois sont presque unanimes dans leur opinion quant à l’investissement dans la recherche en biotechnologie au Canada. De façon précise, 95% des producteurs estiment qu’il est important d’investir dans la recherche en biotechnologie au Canada. Ils justifient leur raisonnement de la façon suivante:

    • Il faut que l’industrie canadienne demeure concurrentielle
    • Le besoin de développer de nouveaux cultivars plus performants
    • Les cultivars transgéniques permettront d’augmenter les rendements des cultures

  • Finalement, malgré le fait que plus d’un tiers des agriculteurs québécois ont cultivé un cultivar transgénique, presque tous les producteurs (97%) n’ont aucune connaissance ou ont une connaissance limitée du processus de révision, de réglementation et d’enregistrement des produits issus de la biotechnologie. Associé à cette conclusion est le fait qu’une majorité (56%) de producteurs québécois estiment que les agriculteurs eux-mêmes devront jouer un rôle important dans le développement des produits issus de la biotechnologie. Mais pour ce faire, les producteurs se tournent vers les compagnies oeuvrant dans le domaine de la biotechnologie ainsi que vers les fournisseurs de semences et d’intrants agricoles pour obtenir des renseignements.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Monsanto

http://www.monsanto.com/

Commentaires