Les coopératives pourront de nouveau avoir recours au Régime d’investissement coopératif pour leur capitalisation

Montréal (Québec), 30 mars 2004 – La Coopérative fédérée de Québec applaudit le budgetprovincial 2004, présenté par le ministre des Finances, M. Yves Séguin.Avec la levée du moratoire sur la participation des coopératives agricoles au Régime d’investissement coopératif au niveau provincial, les coopératives agricoles de la province retrouvent un outil primordial pour poursuivre leur croissance et participer au développement économique en milieu rural.

La décision rendue aujourd’hui par le gouvernement provincial va permettre auxcoopératives agricoles du Québec de répondre plus adéquatement à la contrainte decapitalisation des coopératives dans leurs investissements stratégiques et cela dans uncontexte de globalisation des marchés et de concurrence accrue. « Les coopérativessont un incontournable moteur du développement économique régional. Enreconnaissant leur importance par la réhabilitation de cette mesure, le gouvernements’assure du soutien de partenaires majeurs pour l’atteinte de ses objectifs dedéveloppement en région. Nous étions convaincus que le gouvernement verraitl’importance d’une telle mesure qui sera, somme toute, bénéfique pour l’ensemble dela province, » a souligné M. Denis Richard, président de la Coopérative fédérée deQuébec.

Rappelons que la Coopérative fédérée de Québec et ses coopératives affiliées ontannoncé l’an dernier pour près de 1 milliard de dollars d’investissements d’ici 2010, dans la mesure où les règles fiscales des deux paliers de gouvernement sont modifiéespour permettre à ses membres de capitaliser adéquatement ses activités. « Cettedécision du gouvernement provincial devrait contribuer à convaincre legouvernement fédéral de revoir sa position sur l’établissement d’un tel programme àl’échelle nationale. Cela ne peut qu’être bénéfique pour l’ensemble de notre réseau,»a souligné le secrétaire général de la Coopérative fédérée de Québec, monsieurClaude Lafleur.

Aujourd’hui, la Coopérative fédérée de Québec représente plus de 50 000 membresregroupés dans 98 coopératives allant de la société coopérative agricole à lacoopérative de consommation en passant par des coopératives de transformation. Cescoopératives répondent à une vaste gamme de besoins de la part de producteursagricoles et de consommateurs qui se sont unis afin d’avoir accès à des produits etservices de grande qualité à prix compétitifs. De plus, en tant que grossiste, laCoopérative fédérée de Québec fournit aux producteurs agricoles du Québec, del’Ontario et du Nouveau-Brunswick des biens et services nécessaires à l’exploitationde leur entreprise, y compris des produits pétroliers. Elle transforme et commercialiseaussi sur les marchés locaux et internationaux divers produits agricoles : viandeporcine, volaille, etc. La Coopérative fédérée de Québec réalise ses activités parl’intermédiaire de ses propres divisions et filiales ou par ses participations dansd’autres entreprises.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Coopérative Fédérée de Québec
http://www.coopfed.qc.ca/

Commentaires