Les PME en agriculture moins optimistes face à l’économie

Montréal (Québec), 26 septembre 2002 – « En dépit de la turbulence qui affecte les
marchés boursiers, les dirigeants de PME, eux, maintiennent leur niveau
d’optimisme. Malgré une très légère baisse des résultats de ce trimestre par
rapport au trimestre de juin, les dirigeants de PME nous confirment, encore
une fois, la vitalité de leur entreprise » a indiqué le vice-président, Québec
de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, monsieur Richard

Fahey.

M. Fahey a précisé que par rapport à l’an dernier, à la suite des
événements du 11 septembre, 74 % des propriétaires d’entreprise déclarent une
meilleure ou équivalente performance, tandis que 26 % disent obtenir de moins
bons résultats. Toutefois, interrogés sur leurs attentes à court et moyen
terme, les dirigeants de PME témoignent d’un optimisme croissant à mesure que
s’allonge leur horizon de planification. Ainsi, 51 % des chefs d’entreprise
entrevoient l’avenir avec optimisme, contre 12 % qui sont plutôt pessimistes.

Autre bonne nouvelle, les prévisions d’embauche au sein des PME demeurent
élevées, tout comme au dernier trimestre. C’est ainsi que 31 % des chefs
d’entreprise comptent embaucher du personnel à temps plein au cours des 12
prochains mois, alors que seulement 7 % s’attendent à réduire leur effectif.

M. Fahey a aussi constaté que ces attentes positives sont partagées par

les chefs d’entreprise de l’ensemble des secteurs de l’économie. Les secteurs reliés à l’éducation et la santé, les services aux entreprises, la finance et le transport sont les plus optimistes, alors que l’agriculture et la construction sont relativement moins optimistes.

Quant aux récentes fluctuations du marché boursier, 43 % des chefs de PME
ont indiqué qu’elles n’avaient eu aucune incidence sur la santé financière de
leur entreprise, alors que 42 % ont subi un impact négatif à cet égard. A ce
sujet, monsieur Fahey a expliqué « que le dynamisme des PME, véritable moteur
économique du Québec et du reste du Canada, a grandement atténué les
conséquences néfastes de cette conjoncture défavorable sur l’économie ».

Le sondage a été mené entre le 3 et le 13 septembre 2002, auprès d’un
échantillon stratifié des membres de la FCEI. Au total, 2 591 chefs
d’entreprise ont répondu au sondage. Le prochain Baromètre trimestriel des
affaires sera publié le 19 décembre 2002.

Le rapport complet du Baromètre trimestriel est disponible sur le site

Internet de la FCEI-Québec.

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) est
l’association patronale qui défend les petites et moyennes entreprises d’ici
et qui, par ses représentations auprès des gouvernements et des municipalités,
leur permet de prospérer économiquement au bénéfice de l’ensemble des citoyens
et citoyennes du Québec.

Association sans but lucratif dont les membres oeuvrent dans tous les
secteurs d’activités et dans toutes les régions du Québec, la FCEI est non
partisane et son financement provient uniquement à partir des cotisations de
ses membres.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI)

http://www.fcei.ca/

Commentaires