Les provinces et Ottawa ne s’entendent pas sur l’aide aux agriculteurs

Ottawa (Ontario), 7 mai 2002 – Les ministres de l’Agriculture fédéral et provinciaux ont dénoncé les subventions accordées par les Etats-Unis à leurs agriculteurs à l’issue de leur rencontre conjointe de deux jours, mais ils sont en désaccord sur les modalités de financement d’un programme d’aide au secteur agricole canadien.

Le ministre fédéral de l’Agriculture, Lyle Vanclief, a promis que les agriculteurs recevraient de l’aide gouvernementale pour contrer les effets du « Farm Bill » américain, mais il n’a pu dire combien, ni de quelle façon les contributions devraient être réparties entre Ottawa et les provinces.

« Nous allons agir, a affirmé M. Vanclief. Il y a des opinions différentes à savoir si l’aide doit être complètement fédérale, complètement provinciale ou partagée. (…) Mon opinion, c’est que nous avons tous un rôle à jouer. »

Le ministre de l’Agriculture de la Saskatchewan, Clay Serby, soutient cependant que c’est à Ottawa seul de venir en aide aux agriculteurs. « Ce n’est pas une responsabilité provinciale, selon moi », a-t-il dit, soulignant que le gouvernement fédéral négociait tous les traités agricoles internationaux.

« Les subventions du “Farm Bill” ne viennent pas d’un seul Etat américain, elles sont gérées par le gouvernement fédéral (américain). Donc, chez nous, les provinces ne doivent pas avoir à partager les coûts d’un programme pour contrer les effets de cette situation. C’est une responsabilité nationale. »

Le ministre de l’Agriculture du Québec, Maxime Arseneau, a demandé de son côté que tout programme d’aide soit suffisamment souple pour reconnaître la particularité du régime québécois qui existe déjà pour soutenir les agriculteurs.

« On n’est pas d’accord pour que ça soit uniforme dans tout le Canada, a souligné M. Arseneau, à la fin de la rencontre. (…) Les provinces doivent pouvoir avoir leurs propres programmes. »

La semaine dernière, le Congrès américain a approuvé un projet de loi autorisant l’octroi de nouvelles subventions atteignant 180 milliards $ US aux agriculteurs au cours des 10 prochaines années, une augmentation de 73.5 milliards $ US comparativement aux programmes déjà en place.

« Les ministres condamnent ce qui est une loi hautement protectionniste, a affirmé Lyle Vanclief. Nous avons discuté de ses impacts et elle nous inquiète beaucoup. Nous allons continuer de la contester et de tenter de contrer ses effets. »

Certaines provinces soutiennent qu’Ottawa devrait accorder une aide temporaire de plus de 1,3 milliards $ aux agriculteurs touchés par la nouvelle politique américaine. Mais le ministre Vanclief a simplement dit qu’il allait plaider la cause des cultivateurs auprès de ses collègues du conseil des ministres, sans faire de promesses.

Selon le ministre Serby, un refus d’Ottawa de mettre en place un programme d’aide provoquerait une « révolte des agriculteurs canadiens ».

L’Union des producteurs agricoles (UPA), la Fédération canadienne de l’Agriculture (FCA) et plusieurs autres groupes de défense des agriculteurs ont également demandé au gouvernement d’agir.

Les ministres de l’Agriculture ont également fait des progrès dans leurs discussions sur une politique agricole canadienne, qui doit être signée en juin prochain, a indiqué M. Vanclief.

Cette entente de 1,1 milliard $, des coûts partagés entre Ottawa et les provinces, comprend cinq éléments: la gestion des risques; la salubrité et la qualité des aliments; l’environnement; le renouvellement du secteur; ainsi que la science et l’innovation.

Maxime Arseneau s’est dit satisfait des discussions à ce sujet, soulignant que le Québec avait cette fois approuvé le communiqué final de la rencontre, ce qu’il avait refusé de faire lors de la rencontre de l’année dernière. « Il y a des éléments encourageants dans la discussion, a-t-il indiqué. Mais on commence à manquer de temps. »

Source : Presse Canadienne

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Fédération Canadienne de l’agriculture

http://www.cfa-fca.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Union des producteurs agricoles (UPA)

http://www.upa.qc.ca/

Commentaires