Les revenus agricoles atteignent des niveaux records au Canada

Paul Caplette au volant de Gertrude récolte son blé d'automne  à la ferme Bellevue de St-Robert

Les six premiers mois de l'année ont été sous le signe de prix élevés pour les denrées de base. Couplé à une forte demande internationale, les revenus agricoles au pays ont donc atteint des niveaux recors, indique Statistique Canada.

Les recettes monétaires agricoles totales à l'échelle du pays ont dépassé 38,2 milliards de dollars au cours des six premiers mois de 2021, une augmentation de 12,4 % d'une année à l'autre. Au cours de la même période de six mois en 2020, les recettes monétaires agricoles nationales ont été évaluées à un peu plus de 34 milliards de dollars.

Les recettes monétaires provenant des cultures ont augmenté de 2,8 milliards de dollars par rapport à l'année dernière et les revenus des ventes de bétail ont augmenté de 1,6 milliard de dollars, a déclaré l'organisme fédéral. Les paiements directs du gouvernement étaient inférieurs de 125,5 millions de dollars.

D'une province à l'autre, les revenus agricoles de l'Alberta ont affiché la plus forte augmentation sur un an avec 1,6 milliard de dollars ou 20,6 %, suivi du Manitoba, en hausse de 895,5 millions de dollars, ou 28,3 %.

Statistique Canada a toutefois averti que les conditions changeantes à travers le pays au cours des derniers mois, en particulier les conditions de sécheresse dans une grande partie des Prairies et les coûts plus élevés des aliments pour les animaux, auront un impact négatif sur les chiffres de l'année 2021. "Beaucoup de choses ont changé depuis que ces données ont été recueillies", a déclaré l'agence nationale de la statistique du Canada dans un communiqué du 31 août.

« Les agriculteurs sont aux prises avec des températures plus élevées que la moyenne et des conditions de sécheresse tout au long de la saison de croissance dans une grande partie des Prairies, des coûts d'alimentation plus élevés et des incendies de forêt. Le plein impact de ces défis deviendra plus clair à l'avenir ".

À l'échelle nationale, les revenus agricoles du premier semestre provenant de la vente de récoltes agricoles ont augmenté de plus de 14 % cette année par rapport à l'an dernier. Les ventes totales de récoltes de 22,5 milliards de dollars au cours de la période de six mois se terminant le 30 juin étaient le résultat de revenus plus élevés provenant des ventes de canola (en hausse de 1,5 milliard de dollars), de blé hors blé dur (en hausse de 718 millions de dollars) et de blé dur (en hausse de 284 millions de dollars).

En fait, les revenus agricoles ont augmenté pour toutes les principales cultures cultivées dans l'Ouest canadien, à l'exception des lentilles. Les revenus des ventes de lentilles au premier semestre ont diminué de plus de 250 millions de dollars, ou 30,2 pour cent, a déclaré Statistique Canada.

Au total, les recettes des cultures ont augmenté dans sept des dix provinces canadiennes, a-t-il ajouté. Les seules provinces qui ont connu une baisse d'une année à l'autre des revenus liés aux cultures étaient le Québec (en baisse de 59,1 millions de dollars), le Nouveau-Brunswick (en baisse de 22 millions de dollars) et la Nouvelle-Écosse (en baisse de 1,5 million de dollars).

« La forte demande internationale a fait grimper les prix des céréales et des oléagineux », a déclaré Statistique Canada. « Pour répondre à cette demande, le transport ferroviaire de céréales et d'oléagineux à destination des marchés internationaux s'est poursuivi à des niveaux quasi-record pour les deux grands chemins de fer » au cours du premier semestre 2021.

La Chine, qui augmente son cheptel porcin national après les récentes épidémies de peste porcine africaine, a continué d'être un gros acheteur de céréales et d'oléagineux canadiens, en particulier pour les cultures fourragères. La Chine a été le plus gros acheteur de blé canadien au cours du premier semestre de 2021, absorbant 16,8 % de tout le blé canadien exporté.

Les recettes canadiennes du bétail ont également augmenté fortement au cours de la première moitié de l'année. Les recettes totales du bétail ont augmenté de 12,4 % pour s'établir à 14,3 milliards de dollars, en grande partie grâce aux gains dans le secteur porcin. Les revenus du porc ont augmenté de 846 millions de dollars ou 37,6 % par rapport à la même période un an plus tôt. Les prix moyens du porc pour la période de six mois étaient près de 31 % plus élevés cette année que l'an dernier, selon le rapport de Statistique Canada.

Les recettes des bovins, y compris les recettes d'abattage, ont augmenté de 8,8 % pour atteindre 4,3 milliards de dollars grâce à la hausse des prix (en hausse de 4,4 %) et des volumes de ventes plus importants (en hausse de 4,2 %).

Les revenus des secteurs agricoles soumis à la gestion de l'offre se sont établis à 6,1 milliards de dollars, soit une augmentation de 5,3 % d'une année à l'autre.

Source: Farmtario (traduit de l'anglais)

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires