L’industrie des pêches et de l’aquaculture mise sur la concertation pour augmenter la rentabilité des entreprises

Québec (Québec), 28 février 2006 – Une centaine de personnes ont participé les 23 et 24 février derniers, à Gaspé, au Forum des partenaires organisé par le Réseau pêches et aquaculture Québec (RPAQ). Les pêcheurs, aquaculteurs,transformateurs et agents de commercialisation ainsi que les partenaires desoutien gouvernementaux et privés qui constituaient cette assemblée se sontentendus pour travailler ensemble au développement du secteur.

La présentation des plans stratégiques des trois tables sectorielles,soit celles des pêches maritimes, de l’aquaculture en eau douce et de lamariculture, a permis de faire ressortir trois enjeux prioritaires : larentabilité et la compétitivité des entreprises, le développement des marchéset la relève de la main-d’oeuvre dans les entreprises.

Vers un plan stratégique 2006-2011
Les orientations des tables sectorielles résultent d’une vasteconsultation menée durant la dernière année auprès des gens de la base. Cesorientations seront intégrées dans le Plan directeur du Réseau qui serafinalisé au cours des prochains mois.

La conduite du Réseau pêches et aquaculture Québec
Au cours du Forum des partenaires, les membres du RPAQ ont choisi deprolonger le mandat de Mme Gabrielle Landry, directrice de la Fédération despêcheurs semi-hauturiers du Québec, à titre de présidente du Réseau pêches etaquaculture Québec et celui de M. Jean-Paul Gagné, directeur de l’Associationquébécoise de l’industrie de la pêche, à titre de vice-président.

Le conseil d’administration souhaite ainsi assurer la continuité destravaux dans un contexte difficile lié particulièrement à la mondialisationdes marchés.

Rappelons que le Réseau pêches et aquaculture Québec a été créé en 1998pour développer dans l’ensemble de la filière un environnement favorable àl’essor de l’industrie des pêches et de l’aquaculture.

Commentaires