L’IRDA vous présente ses premières boursières

Saint-Hyacinthe (Québec), 7 octobre 2002 – L’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement inc. (IRDA) est fier de présenter les étudiantes qui bénéficient des bourses de 2e et 3e cycle universitaire dans le cadre de son tout premier concours. Les projets qui ont été soumis par les boursières sont liés à la programmation scientifique de l’Institut et contribuent au développement d’une agriculture durable, respectueuse de l’environnement et de ses ressources.

Madame Marie-Line Pedneault amorce une maîtrise en génie agroalimentaire à l’Université Laval. Son projet vise la conception d’un plan à l’échelle pilote d’un réacteur biologique permettant de traiter le lisier à des températures élevées. Elle a reçu une bourse de 12 000 $ pour l’année académique 2002-2003.

Madame Caroline Provost poursuit son doctorat à l’Université du Québec à Montréal. Son projet porte sur la lutte biologique dans les vergers de pommiers. Elle s’intéresse à la prédation intraguilde (entre des organismes qui sont en compétition pour une même ressource), à l’approvisionnement des prédateurs et à l’impact des pesticides sur trois prédateurs d’acariens phytophages (la punaise translucide, la coccinelle asiatique et un acarien phytoséiide). Une bourse de 18 000 $ lui a été remise pour le volet « prédation intraguilde de la punaise translucide ».

Bourses IRDA – Deuxième appel d’offre

L’appel d’offre au Programme de bourses de 2e et 3e cycle universitaire de l’IRDA, pour l’année académique 2003-2004, est présentement lancé. Les étudiants intéressés par ce programme sont invités à remplir le formulaire disponible au secrétariat de la recherche des universités québécoises ou à www.irda.qc.ca/neuf/neuf.htm. À noter que la date limite de réception des demandes est le vendredi 29 novembre 2002.

IRDA – Qui sommes-nous?
L’IRDA a pour mission de réaliser des activités de R-D qui permettent l’avancement des connaissances et le développement des technologies nécessaires à la protection de l’environnement et à la mise en valeur des systèmes agroalimentaires. L’Institut est entièrement voué à la recherche et au développement en agroenvironnement. Outre ses activités de R-D, il a pour mandat de transférer ses découvertes auprès du milieu agricole et de la collectivité.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA)

http://www.irda.qc.ca/

Commentaires