Marché des grains: semaine marquée de rouge

Le contexte international a fait reculer la semaine dernière les prix du maïs, du blé, confronté à une concurrence particulièrement difficile. Le soya a suivi malgré les conditions météorologiques défavorables aux États-Unis.

Malgré des chiffres d’exportations pour le blé correspondant aux attentes du marché, les investisseurs sont particulièrement inquiets de la compétitivité du blé américain à l’étranger.

” Les Etats-Unis restent au-dessus de presque tous les autres exportateurs mondiaux “,en matière de prix, qui sont ” bien supérieurs à ce que l’on voit en Europe et en Russie “, a insisté Jack Scoville, de Price Futures Group, selon AFP. L’Egypte aurait d’ailleurs acheté son blé sur le marché russe pour son achat de cette semaine, ce qui marque un retour de la Russie sur un marché mondial très compétitif.

Les cours du maïs et du soya ont, eux aussi, baissé face à des inquiétudes internationales, notamment sur la Chine, dont le ralentissement économique semble se confirmer à la lecture des derniers chiffres sur son activité manufacturière. L’inquiétude envers la Chine éclipse même les conditions météo marquées par un temps chaud et sec dans plusieurs régions des États-Unis. Le ministère de l’Agriculture (USDA) a même publié la semaine dernière une révision à la baisse de la qualité des récoltes américaines.

De plus, deux grands cabinets d’analystes ont publié des estimations de rendements à la hausse pour le maïs et le soya.

Le boisseau de maïs pour livraison, le contrat le plus actif, s’échangeait vendredi à 3,6250 $US, contre 3,7500 $US à la fin de la semaine dernière.

Le boisseau de blé pour décembre, également le plus actif, valait 4,6675 $US contre 4,8375 $US vendredi dernier.

Le boisseau de soya pour novembre, lui aussi le plus échangé, a reculé à  8,6725 $ US 8,8550 $US.

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires