Marinard : les pêcheurs confinés au quai

Montréal (Québec), 22 juin 2006 – Les pêcheurs qui débarquent à l’usine de Marinard doivent demeurer à quai jusqu’à indication contraire de l’usine Marinard et n’ont pas été payés pour les deux derniers voyages faute de fonds suffisants. Les chèques émis par Marinard étaient sans provision.

Cette semaine, l’Office des pêcheurs de crevette de la ville de Gaspé aété informé que Marinard ne serait pas en mesure de se prévaloir del’intégralité des fonds subsistant à la marge de crédit garantie par legouvernement du Québec qui lui a été accordée.

Cette situation entraîne des pertes financières énormes et de gravesdommages pour les pêcheurs, lesquels ont déjà dû débourser des sommesimportantes au printemps pour leur permettre d’exercer leur travail notammentle paiement de permis de pêche de la crevette ainsi que les assurances debateaux.

L’Office des pêcheurs de crevette de la ville de Gaspé a donc faitsignifier deux (2) lettres de mises en demeure hier, l’une aux PêcheriesMarinard Ltée et l’autre à la Banque Nationale du Canada.

La lettre de mise en demeure adressée aux Pêcheries Marinard Ltée a pourobjet de sommer cette dernière de respecter les termes de la convention demise en marché adoptés et de prendre immédiatement tous les moyens utilesdisponibles afin d’être en mesure d’honorer ses obligations financières auprèsdes pêcheurs.

La Banque Nationale du Canada a pour sa part été sommée de permettre auxPêcheries Marinard Ltée de se prévaloir des sommes qui lui ont été accordéessous forme de marge de crédit garantie par le gouvernement du Québec.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Banque Nationale du Canada
http://www.bnc.ca

Les Pêcheries Marinard
http://www.marinard.com/

Commentaires