Maïs Bt : des milliards d’économies

L’utilisation de maïs Bt a fait économiser des milliards de dollars aux producteurs du Midwest américain, selon une recherche publiée dans le magazine Science.

Depuis l’introduction du maïs transgénique en 1996, la pyrale du maïs est pratiquement disparue, alors qu’auparavant, cet insecte causait pour environ un milliard de dollars de pertes chaque année aux États-Unis.

Des scientifiques d’universités situées dans les états céréaliers du Midwest ont chiffré à 3,2 milliards $ les économies réalisées par les producteurs de l’Illinois, du Minnesota et du Wisconsin au cours des 14 dernières années d’utilisation de maïs Bt. De ce montant, 2,4 milliards $ d’économies sont allés à des producteurs qui n’utilisent pas la technologie Bt.

Les chercheurs soupçonnaient déjà que la chute dramatique des populations de pyrale du maïs profitaient aussi aux producteurs qui ne sèment pas de maïs Bt. Toutefois, leurs modèles ont révélé que tout en économisant sur les frais supplémentaires des semences d’hybrides Bt, ils bénéficiaient de plus de la moitié des économies réalisées grâce à l’usage généralisé de semences Bt.

En 2009, le maïs Bt comptait pour 63 % du maïs semé aux États-Unis, rapporte Corn and Soybean Digest.

En Iowa et au Nebraska, les économies réalisées par les producteurs depuis l’introduction du maïs Bt se chiffrent à 3,6 milliards $. Là-dessus, 1,9 milliard $ a profité à ceux qui n’utilisent pas le maïs Bt.

Depuis quelques années, les populations de pyrale du maïs sont si basses, au point que certains remettent en question son statut d’insecte nuisible.

Selon les chercheurs impliqués dans cette recherche, il demeure tout à fait pertinent de continuer à semer du maïs Bt, tout en implantant des refuges de maïs non-Bt pour minimiser les risques que la pyrale du maïs développe une résistance.

Commentaires