Miel et produits de l’érable

Ottawa (Ontario), 15 novembre 2002 – Les journées chaudes et les nuits fraîches du printemps dernier ont fait la joie des producteurs de sirop d’érable, particulièrement au Québec.

La production totale de produits de l’érable, et principalement de sirop, a atteint près de 5,8 millions de gallons en 2002, en hausse de 15 % par rapport à 2001. La valeur de la récolte a été de près de 164,0 millions de dollars, en hausse de 11,2 %.

Les producteurs québécois ont produit près de 93 % des produits de l’érable au pays. Cette production a été estimée à 5,4 millions de gallons, en hausse de 15 % comparativement à celle de 2001. Une progression a également été enregistrée en Ontario et au Nouveau-Brunswick.

Au 1er août 2002, le Canada avait exporté pour 90 millions de dollars de sirop d’érable, soit 10 % de plus qu’à la même date en 2001. La majeure partie de ces exportations étaient destinées aux marchés américains.

Le temps n’a pas été aussi favorable, toutefois, pour les apiculteurs, dont la production de miel a régressé de 5,9 % pour tomber juste en deçà des 73,4 millions de livres. Ce résultat est en partie attribuable à un printemps frais dans certaines régions du pays, qui a été suivi d’un été sec. Le nombre de colonies a diminué de 3 %, et le rendement moyen par colonie a chuté de 4 %.

L’Alberta et la Saskatchewan, les plus importantes provinces productrices de miel, ont généré 56 % de la production totale en 2002. La production a fléchi dans les deux provinces, mais dans une moindre mesure que ce qui avait été prévu.

La baisse de production, conjuguée à une interdiction touchant le miel chinois contaminé aux antibiotiques, a propulsé les prix du miel à l’échelon national. Les hausses de prix ont oscillé entre 13 % au Québec et 114 % en Nouvelle-Écosse.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada

http://www.statcan.ca/

Commentaires