Nouveau programme pour la relève agricole

Québec (Québec), 19 mars 2004 – Dans le cadre del’assemblée générale annuelle de la Fédération de la relève agricole duQuébec, la ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, MmeFrançoise Gauthier, a fait l’annonce de la mise en vigueur, le 30 avrilprochain, du Programme d’appui financier à la relève agricole, conçu etadministré par La Financière agricole du Québec.

Ce programme prend le relais du Programme d’aide à l’établissement, au développement et à la formation de La Financière agricole. Il vise à permettrel’établissement de jeunes agriculteurs compétents et bien formés sur lesfermes québécoises. Il propose de nouvelles mesures aux gens de la relèveagricole, qu’ils acquièrent une ferme existante à la suite d’un transfert ouqu’ils démarrent une nouvelle entreprise.

Parmi les principales nouveautés de ce programme, notons l’introductiond’une aide financière favorisant le démarrage d’entreprise, qui permet à unjeune, à cette étape de son projet, d’obtenir une subvention de 10 000 $.D’autre part, afin de favoriser le succès de l’établissement en agriculture,le programme introduit une subvention à l’encadrement de 1 500 $. Cette aidepermettra à un jeune promoteur d’assumer une partie des dépenses engagées pourdes services conseil, jugés essentiels dans les premières années de sonentreprise.

D’autres mesures visent à sécuriser l’entreprise au regard de sesinvestissements par une plus grande protection contre la hausse des tauxd’intérêt. Rappelons enfin, qu’en juin 2003, il y avait déjà eu l’annonced’une augmentation du montant de l’aide à l’établissement, qui est alors passéde 30 000 $ à 40 000 $ dans le cas d’un titulaire d’un baccalauréat ou d’undiplôme d’études collégiales en agriculture.

« L’annonce d’aujourd’hui me permet de réaffirmer la volonté de notregouvernement de soutenir la relève agricole et d’offrir des mesuresstructurantes qui favorisent la formation et l’encadrement de la relève, ladiversification des productions et les secteurs en émergence au seind’entreprises à dimension humaine. Ce nouveau programme répond à des demandesdu milieu et a été élaboré en concertation avec l’Union des producteursagricoles et la Fédération de la relève agricole du Québec », d’expliquer laministre Gauthier.

Pour M. Laurent Pellerin, président du conseil d’administration de LaFinancière agricole et président de l’Union des producteurs agricoles (UPA) :« C’est un véritable travail de concertation qui a été fait au cours de ladernière année par le comité formé de représentants de La Financière agricole,de la Fédération de la relève agricole du Québec et de l’UPA. Le Programmed’appui financier à la relève agricole arrive à point nommé alors que le mondeagricole connaît des moments difficiles. Il constitue le premier jalon d’unestratégie globale et cohérente touchant différents aspects de l’établissementtels que la fiscalité, la formation ou l’accès aux biens de production, et quisont nécessaires pour assurer la pérennité de la relève ainsi que le maintiendu nombre de fermes au Québec ».

« Ce programme de La Financière agricole, de conclure la ministreGauthier, a le mérite de favoriser l’accès à la profession, de faciliter letransfert intergénérationnel et de contribuer au dynamisme socio-économiquedes zones rurales. Notre objectif est d’assurer l’avenir de l’agriculture auQuébec par l’établissement de productrices et de producteurs compétents etprospères ».

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La Financière agricole du Québec
http://www.financiereagricole.qc.ca

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires