Parcs éoliens : les petites communautés en tirent de grands avantages

Winnipeg (Manitoba), 25 octobre 2006 – Un nombre croissant de petitesmunicipalités rurales, plusieurs aux prises avec des difficultés économiques,trouve un nouveau souffle grâce à une ressource exceptionnellement abondanteau Canada, le vent, une puissance énergétique propre et renouvelable qui leurrapporte. Deux nouvelles études de cas, rendues publiques par l’Association canadienne de l’énergie éolienne (ACEE), démontrent que l’énergie éolienne stimule l’économie de régions rurales par de nouveaux investissements, la création d’emplois et de nouvelles sources de revenus pour les propriétaires de terrains et les municipalités, sans compter le tourisme dont les bienfaits sont indéniables.

Le parc éolien Summerview, situé près de Pincher Creek en Alberta, et leparc éolien North Cape, à proximité de Tignish à l’Ile-du-Prince-Edouard, fontl’objet des deux premières études de cas de l’ACEE. Ces études illustrent, entermes réels et pratiques, les façons dont l’énergie éolienne profite auxcommunautés. Avec une capacité totale de 68,4 mégawatts (MW), le parc éolienSummerview produit assez d’électricité pour alimenter 24 000 foyers; il attireégalement de nombreux touristes. Version à échelle réduite, North Cape neproduit que 10,56 MW, mais se révèle une destination touristique fortpopulaire, celle-ci attirant chaque année plus de 60 000 visiteurs.

    Faits saillants :                    Faits saillants :    parc éolien Summerview               parc éolien North Cape    – Population de Pincher Creek        – Population de Tignish (I.-P.-E.) :      (Alb.) : 4 000                       1 000    – Investissement en construction :   – Investissement en construction :      3 520 000 $ (dépenses directes       3 600 000 $      seulement)                         – Coûts de fonctionnement :    – Coûts de fonctionnement :            245 000 $ par année      4 000 000 $ par année              – Achevé en 2003    – Achevé en 2003                     – 16 éoliennes    – 38 éoliennes                       – Surface de terrain utilisé :    – Surface de terrain utilisé :         moins de 1 km2      moins de 15 km2                    – 2 emplois locaux à temps plein    – 7 emplois locaux à temps plein       pour le fonctionnement et      pour le fonctionnement et            l’entretien      l’entretien

Les activités liées au développement et à la construction des deux parcséoliens ont généré plus de 3,5 millions de dollars en ventes locales et créél’équivalent d’environ 18 emplois sur une période d’un an, retombéeséconomiques particulièrement importantes en milieu rural.

« Les communautés comme celles de Pincher Creek et Tignish s’aperçoiventque l’énergie éolienne pourrait bien être un moyen d’améliorer leur sortéconomique, souligne Robert Hornung, le président de l’ACEE. Elle s’avère nonseulement une source de revenus pour les propriétaires fonciers et unenouvelle assiette fiscale pour les municipalités, mais aussi un choixjudicieux pour l’environnement. En plus du fait qu’elle ne produit aucunepollution, ni aucun déchet toxique, l’énergie éolienne a l’indéniable avantaged’être inépuisable. »

Depuis des années, les régions rurales souffrent du déclin de certainesindustries comme celles des mines, de la foresterie, de la pêche et del’agriculture. Le développement de l’énergie éolienne, qui se produithabituellement dans les régions rurales parce que le vent y est abondant,offre aux petites municipalités l’occasion de rehausser leurs perspectiveséconomiques. Les fermiers qui louent leurs terres sont parmi les plus grandsbénéficiaires des projets éoliens. Dans certains cas, les frais de locationpeuvent faire toute la différence en aidant une entreprise agricole àsurvivre.

Cette année, des projets de développement éolien ont été mis en marche enAlberta, en Saskatchewan, au Manitoba, en Ontario et en Nouvelle-Ecosse; denouvelles installations sont prévues au Québec et à l’Ile-du-Prince-Edouardd’ici la fin de décembre. « Ce sera alors au tour d’autres communautés duCanada de découvrir que l’énergie éolienne est une denrée assez exceptionnellepuisqu’elle assure des récompenses financières stables aux propriétairesfonciers sans exiger en retour beaucoup d’efforts, si même aucun, et desavantages durables pour toute la communauté », précise Robert Hornung.

L’ACEE compte plus de 250 entreprises membres, représentant desfabricants de turbines éoliennes et de leurs composantes, des promoteurs deprojets éoliens ainsi que des producteurs et des fournisseurs de servicesdivers. Son Congrès annuel et salon professionnel se tient à Winnipeg du 22 au25 octobre 2006; plus de 1 000 délégués et 130 exposants ainsi qu’une centainede conférenciers invités traiteront de politiques et d’enjeux aussi bientechniques que commerciaux liées à l’énergie éolienne.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Association canadienne de l’énergie éolienne
http://www.canwea.ca/

Commentaires