Plusieurs agriculteurs on un besoin pressant de travailleurs dans les champs

Montréal (Québec), 18 juillet 2002 – Après avoir essuyé des retards à cause des conditions climatiques défavorables, voilà que les agriculteurs ont un urgent besoin de main-d’oeuvre pendant les prochaines semaines.

Le besoin est criant afin de récolter les deuxièmes semailles de juillet, notamment dans la région de la Montérégie où il manque encore une centaine de travailleurs par jour pour récolter les légumes de saison: laitue, radis, échalotes, épinard, brocolis, courgettes, etc.

On réussit à combler la demande des producteurs maraîchers grâce à la proximité de Montréal, le plus grand bassin d’emplois agricoles au Québec.

Les agriculteurs ont dû ajuster les salaires à la hausse pour attirer les travailleurs. En période de croissance économique, les travailleurs ont tendance à bouder le travail agricole, considéré trop éloigné, difficile, et souvent mal payé.

Puis, on se rappelle qu’en 2001, plus de 2000 Mexicains ou Antillais ont été engagés. L’année dernière, le programme, offert depuis une vingtaine d’années par Développement et Ressources humaines Canada, avait permis l’embauche de 1600 travailleurs de l’étranger.

Source : Presse Canadienne

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Développement des ressources humaines Canada

http://www.hrdc-drhc.gc.ca/

Commentaires