Politiques agricoles des pays de l’OCDE : un programme de réforme constructif

Paris (France), 9 décembre 2002 – A un coût pour les consommateurs et les contribuables de plus de 300 milliards de dollars par an, le soutien à l’agriculture dans les pays de l’OCDE est inefficace. Selon un nouveau rapport intitulé Politiques agricoles des pays de l’OCDE: un programme de réforme constructif, la plupart des politiques actuelles ne donnent pas de résultats satisfaisants en matière d’amélioration des revenus agricoles.

Rien n’indique que la majorité des programmes se montrent efficaces pour protéger l’environnement, renforcer la viabilité des zones rurales ou contribuer à la sécurité

alimentaire. L’étude préconise diverses réformes et souligne notamment la nécessité de
s’attaquer aux problèmes à la source de façon que les programmes de dépenses correspondent à des objectifs spécifiques. Cette stratégie serait plus bénéfique qu’un soutien à la production agricole et atténuerait les distorsions des échanges internationaux.

Dans la plupart des cas, il est plus efficace de payer directement pour un service public tel que l’entretien d’un paysage attrayant ou de taxer les agents dont les activités polluent l’environnement. Les versements au titre d’un service public contribueraient à accroître les revenus des agriculteurs.

Ce rapport montre comment les pays peuvent tirer profit de politiques davantage orientées vers le marché et de l’ouverture des échanges internationaux tout en réalisant un large éventail d’objectifs intérieurs.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)

http://www.oecd.org/

Commentaires