Portrait agroenvironnemental, ferme par ferme

Longueuil (Québec), le 19 juillet 2000 – Dans la foulée de sa stratégie agroenvironnementale, l’Union des producteurs agricoles (UPA) et ses partenaires viennent de faire parvenir à 17 915 entreprises agricoles du Québec leur rapport personnalisé, tiré du Portrait agroenvironnemental des fermes du Québec, réalisé au cours des deux dernières années.







Ces portraits individuels constituent un instrument d’information et de sensibilisation sensibilisation permettant à chacune des entreprises agricoles de mieux cerner ses problématiques agroenvironnementales et ainsi, de poursuivre le processus d’amélioration des pratiques dans lequel elles se sont engagées.


Ces rapports « personnalisés » visent à mettre en relief certains renseignements pertinents se rapportant à leur entreprise, permettant ainsi aux producteurs participants de mieux se situer face aux portraits régionaux et sectoriels de même qu’au portrait provincial. Tous ces documents forment la base de la stratégie agroenvironnementale de l’UPA, qui vise à donner aux producteurs et productrices agricoles tous les leviers possibles pour rendre leurs pratiques encore plus respectueuses de l’environnement.

Ces portraits individuels constituent un instrument d’information et de sensibilisation sensibilisation permettant à chacune des entreprises agricoles de mieux cerner ses problématiques agroenvironnementales et ainsi, de poursuivre le processus d’amélioration des pratiques dans lequel elles se sont engagées.

Première du genre en Amérique du Nord, le Portrait agroenvironnemental constitue l’amorce d’une vaste stratégie d’action qui mise également sur la recherche, le transfert technologique et les services-conseils en agroenvironnement, autant d’ « outils d’adaptation » nécessaires aux producteurs et productrices agricoles pour mieux poursuivre le virage du développement durable entrepris par la classe agricole.

« La distribution de ces rapports personnalisés montre bien, sur chaque ferme, l’attention toute particulière que le monde agricole porte désormais à l’environnement, preuve, s’il en est, que les producteurs et productrices privilégient la responsabilisation et qu’ils s’engagent plus que jamais dans la réalisation d’actions agroenvironnementales concrètes », de conclure le président de l’UPA, M. Laurent Pellerin.

Rappelons que le Portrait agroenvironnemental des fermes québécoises est le fruit d’un partenariat entre l’UPA, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, le ministère de l’Environnement, le Conseil pour le développement de l’agriculture du Québec (organisme financé par Agriculture et Agroalimentaire Canada) et l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Union des producteurs agricoles (UPA)

http://www.upa.qc.ca/

Commentaires