Portugal : les dégâts de la sécheresse chiffrés à plus d’un milliard d’euros

Lisbonne (Portugal), 10 mars 2005 – Les dégâts occasionnés par la sécheresse qui sévit au Portugal depuis septembre dernier se chiffrent déjà à plus d’un milliard d’euros, un montant qui peut encore être revue à la hausse, selon la principale association d’agriculteurs portugais.

« C’est une situation très compliquée. Je n’ai pas le souvenir d’une chose pareille! », a déclaré à l’AFP, Luis Mira, président de la confédération des agriculteurs portugais.

Cette sécheresse, qui touche en premier lieu le bétail, entraîne une dégradation des pâturages dans de nombreuses régions de l’intérieur et du sud du pays, si bien qu’on assiste à une hausse du prix du fourrage.

Des vergers de l’Algarve, dans le sud, à la production laitière du nord du Portugal, tous les secteurs de l’agriculture ont été affectés par les faibles précipitations ces derniers mois, selon M. Mira.

Malgré quelques précipitations cet hiver, le Portugal, qui compte un peu plus de 10 millions d’habitants, connaît une sécheresse prolongée depuis le mois de novembre, particulièrement sévère dans les régions méridionales de l’Alentejo et de l’Algarve.

D’après Météo Portugal, 2004 a été l’année la plus sèche au Portugal depuis 1931. La pluviométrie en janvier était inférieure de 20% à la normale pour un début d’année.

Dans certaines localités, les autorités ont déjà mis en place des plans d’urgence pour approvisionner les habitants.

A l’approche du printemps et de l’été, des saisons traditionnellement sèches, la situation des agriculteurs risque encore d’empirer.

« Quelle seront les conséquences de cette situation? Combien d’arbres vont encore mourir? » s’interroge M. Mira.

Par ailleurs, la sécheresse de cet hiver pourra accroître les risques des feux de forêts en été. Cet hiver le Portugal, a déjà connu une recrudescence des incendies de forêts.

Source : AFP

Commentaires