PotashCorp enregistre une hausse de 33 % de son bénéfice net par action après dilution

Saskatoon (Saskatchewan), 23 octobre 2002 – Potash Corporation of Saskatchewan Inc. (PotashCorp) a annoncé qu’elle a enregistré un bénéfice net par action après dilution de 0,28 $ au troisième trimestre, une hausse de 33 % par rapport au bénéfice de 0,21 $ par action inscrit à pareille date l’an dernier. Cette hausse est principalement attribuable à l’amélioration des conditions dans le secteur des activités liées à l’azote. Au troisième trimestre, le flux de trésorerie(1) s’est établi à 1,29 $ par action après dilution, une augmentation de 13 % par rapport au flux de trésorerie de 1,14 $ par action inscrit à l’exercice précédent. Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (BAIIDA(2)) s’est élevé à 98,7 millions $ au troisième trimestre 2002, un bond de 11 % par rapport aux 89,0 millions $ dégagés au troisième trimestre 2001.

Le bénéfice par action après dilution pour les neuf premiers mois de
l’exercice 2002 s’est situé à 0,75 $, comparativement à 2,24 $ au terme des
trois premiers trimestres de 2001. Au cumul annuel, le flux de trésorerie
s’est chiffré à 4,28 $ par action après dilution, tandis qu’à la période
correspondante du dernier exercice, il s’établissait à 5,74 $ par action. La
marge bénéficiaire brute de 237,3 millions $ est en baisse par rapport à l’an
dernier, alors qu’elle se chiffrait à 336,5 millions $ après les neuf premiers
mois de 2001.

« Malgré la baisse de notre marge bénéficiaire brute depuis le début de
l’exercice par rapport à 2001, nous sommes encouragés par les tendances au
sein de l’industrie », a indiqué Bill Doyle, président et chef de la direction.
« En 2001, les activités liées à l’azote ont atteint un plafond au moment où

nous débutions l’année, pour ensuite s’affaiblir progressivement durant le
reste de l’exercice. En 2002, les activités fondamentales liées à l’azote ont
connu un regain de vie au fur et à mesure que l’année progressait. De plus,
les prix des produits agricoles de base ont grimpé à l’échelle mondiale, ce
qui constitue une influence positive pour les trois principaux fertilisants. »

Activités liées à la potasse
Au troisième trimestre, les activités liées à la potasse ont généré une
marge bénéficiaire brute de 48,1 millions $, comparativement à 57,7 millions $
au trimestre correspondant de 2001. Les volumes ont baissé à la fois sur le
marché nord-américain et à l’étranger. Au sein du marché nord-américain,
PotashCorp a choisi de ne pas participer à certaines ventes à prix réduit, ce

qui s’est traduit par des prix comparables à ceux de la même période l’an
dernier. Cette année, les ventes à l’étranger ont diminué d’un trimestre à
l’autre, les volumes inférieurs du troisième trimestre étant le résultat des
volumes plus importants enregistrés depuis le début de l’exercice. Les prix
pour le marché étranger ont été inférieurs à ceux de l’an dernier, mais ont
grimpé par rapport au deuxième trimestre.

La Société a maintenu sa stratégie visant à adapter l’offre à la demande
avec des arrêts d’exploitation d’une durée de 15,5 semaines au cours du
trimestre, soit 5,4 semaines de plus qu’au troisième trimestre 2001. Bien que
cette mesure ait mené à une réduction des stocks, elle a augmenté les coûts,
affectant du même coup la marge bénéficiaire brute. Les résultats liés à la
potasse ont été affectés par l’usine PCS Yumbes. La Société continue à
apporter des modifications pour accroître les volumes de production et réduire
les coûts en préparant la mise en service de cette nouvelle usine de nitrate
de potassium.

Activités liées au phosphate
Dans le domaine des activités liées au phosphate, la marge bénéficiaire
brute s’est établie à 8,5 millions $ au troisième trimestre du présent
exercice, comparativement à 10,0 millions $ au trimestre correspondant du
dernier exercice. Cette baisse est principalement imputable à la hausse des
coûts de production. Un manque de soufre a eu pour effet de réduire les taux
de production opérationnelle, se traduisant par des coûts fixes non affectés
de 5,0 millions $. Le marché très restreint du soufre a accru le prix moyen de
celui-ci de 55 % comparativement au trimestre correspondant de 2001, durant
lequel les prix du soufre étaient aux niveaux les plus bas jamais connus. Ces
coûts supérieurs ont diminué la marge bénéficiaire de 2,0 millions $ par
rapport au troisième trimestre de l’an dernier. Les problèmes d’exploitation à
l’usine d’acide épuré, qui ont depuis été réglés, ont également augmenté les
coûts liés au phosphate. Le coût des roches, qui a été inférieur durant le
trimestre, a été plus que neutralisé par la hausse des prix du soufre et par
les autres écarts de coûts, augmentant de 4,5 % le coût des biens par tonne
vendue.

Les volumes de ventes ont augmenté pour toutes les gammes de produits,
notamment les engrais liquides et solides ainsi que les produits industriels
et les compléments à base de phosphate. Pour la première fois depuis un an, la
Société s’est attaquée au marché étranger du phtalate de dialylle et du
phosphate d’ammonium diacide et livré ses produits par l’entremise de
PhosChem. Ceci a entraîné une hausse de 9 % des tonnes d’engrais solides
vendues par rapport au troisième trimestre 2001.

Les prix pour les engrais ont grimpé considérablement durant le
trimestre. Le prix des engrais liquides a connu une augmentation de 11 % et
celui des engrais solides de 31 % par rapport au trimestre correspondant de
l’an dernier, reflétant les solides conditions du marché.

Les prix des compléments à base de phosphate et des produits industriels
ont subi certaines pressions. Les prix des compléments à base de phosphate ont
diminué en raison des prix inférieurs au Brésil à la suite de la dévaluation
du réal brésilien. Les prix des produits industriels ont eux aussi chuté en
raison des ajustements cumulatifs apportés aux contrats signés avec
d’importants clients industriels.

Conformément à sa stratégie qui favorise l’utilisation de minerai de
grande qualité pouvant offrir une meilleure souplesse, PotashCorp a ouvert sa
nouvelle usine de nourriture pour animaux à base de phosphate défluoré en
Caroline du Nord au cours du trimestre et a poursuivi les travaux
d’agrandissement de son usine d’acide épuré, qui devrait démarrer ses
activités au premier trimestre 2003.

Activités liées à l’azote
Les activités liées à l’azote ont généré une marge bénéficiaire brute de
16,4 millions $, comparativement à une perte de 0,1 million $ au troisième
trimestre 2001. Cette hausse est attribuable à l’augmentation des profits
tirés des solutions d’azote, des produits d’urée et des produits achetés, qui
comprennent un bénéfice net de 4,2 millions $ contre des coûts de production
liés aux opérations de couverture de la Société pour les prix du gaz naturel.
PotashCorp a bénéficié de la consolidation des marchés du gaz naturel et de
l’ammoniac durant le trimestre.

Bien que les prix moyens pour l’ammoniac étaient en baisse par rapport au
troisième trimestre 2001, en grande partie en raison de l’ouverture de la
nouvelle usine de la Caribbean Nitrogen Company à Trinité, ils ont connu une
hausse vers la fin du trimestre, témoignant d’une tendance positive. Le
secteur de l’azote a également tiré parti d’une plus forte demande dans le
secteur industriel, où les volumes ont grimpé de 3 %. Les volumes globaux pour
les solutions d’urée ont augmenté de 11 % et les prix de 6 % par rapport au
même trimestre l’an dernier. Les prix pour les solutions d’azote ont également
grimpé de 6 %, grâce à l’influence positive des mesures anti-dumping
envisagées relativement à certaines importations de solutions d’urée et
d’azote.

PotashCorp poursuit sa stratégie de stabilisation de ses activités liées
à l’azote par l’entremise de son programme de couverture en Amérique du Nord
et par l’accès à une source de gaz peu coûteuse à Trinité. Le prix moyen du
gaz naturel de la Société pour le trimestre a été de 2,10 $ le MMBtu. S’il
avait été acheté selon sa valeur à la Bourse de New York, le gaz aurait coûté
3,46 $ le MMBtu.

Situation financière
PotashCorp continue de limiter ses coûts. Ses frais de vente et
d’administration ont diminué de 9 % seulement par rapport au troisième
trimestre 2001, eux-mêmes en recul de 22 % par rapport à l’exercice précédent.

La faiblesse du dollar canadien a contribué à un profit sur change de
5,0 millions $ au cours du trimestre, mais il est inférieur de moitié aux
10,0 millions inscrits au troisième trimestre de l’exercice précédent. Depuis
le début de l’exercice 2002, la Société a accusé une perte sur change de
5,9 millions $ contrastant avec un profit de 10,8 millions $ à l’exercice
précédent, une différence de 16,7 millions $. La Société traite avec le dollar
canadien et le real brésilien. Depuis le début de l’exercice, de la perte sur
change de 5,9 millions $ en 2002, 4,9 millions $ sont attribuables au déclin
du real.

Les profits d’autre nature enregistrés au troisième trimestre se sont
élevés à 3,3 millions $ comparativement à 3,9 millions $ à pareille date, au
trimestre précédent. Ils sont inférieurs en cumul annuel en raison, largement,
d’une provision de 2,0 millions $ pour l’enquête Geismar, inscrite au deuxième
trimestre 2002.

Perspectives
Les faibles réserves de céréales à l’échelle internationale et le cours
des cultures à la hausse devraient faire augmenter la superficie plantée et
les doses dans le monde entier. Cette amélioration devrait soutenir les prix
des produits en assurant de meilleures conditions sur les marchés au
printemps. Par conséquent, PotashCorp a décidé de relancer sa production de
phtalate de diallyle à White Springs au début de 2003. Ce volume additionnel
représente moins de 2 % de la capacité mondiale et moins de 5 % de la capacité
américaine. Les prix du phtalate de diallyle ont subi un recul récemment,
imputable à la braderie de stocks par un concurrent avant la vente d’une usine
de production, mais une remontée attendue des commandes de la Chine au cours
du quatrième trimestre et de la demande intérieure devrait faire remonter les
prix. Les fruits de ces cours à la hausse seront, selon toute vraisemblance,
annulés par l’augmentation des prix des facteurs de production d’ammoniac et
de soufre.

Le cours de l’azote devrait poursuivre sur sa lancée. La recrudescence
des plantations de mais en 2003 devrait faire augmenter la demande puisque le
mais est le plus grand consommateur d’azote. De plus, les stocks d’azote
demeurent faibles. Les statistiques du Fertilizer Institute (TFI) pour
septembre révèlent que les niveaux se situent largement en deçà de la moyenne
quinquennale (diminution de 16 % pour l’ammoniac, de 13 % pour l’urée et de
48 % pour le nitrate d’ammonium et d’urée). Entre les Etats-Unis et Trinidad,
l’approvisionnement en gaz naturel de la Société est couvert à 85 % pour le
quatrième trimestre. Il a été fixé à 1,92 $ par MMBtu, d’après les prévisions
du cours de l’ammoniac au quatrième trimestre, en ce qui a trait aux activités
à Trinidad.

PotashCorp a mis de l’avant une hausse du prix de la potasse sur le
marché intérieur au troisième trimestre, hausse qui devrait se réaliser au
quatrième trimestre. Néanmoins, une large partie sera absorbée par
l’augmentation des coûts d’arrêt d’exploitation au fur et à mesure que la
Société ajustera l’offre à la demande. Au second semestre de 2002, les
contrats signés avec les clients étrangers ont été réglés à des niveaux
correspondant à ceux du premier semestre de l’exercice.

A la lumière de la situation, PotashCorp croit pouvoir atteindre son
objectif initial de 1,20 $ l’action pour 2002, ce qui assurerait un flux de
trésorerie de 5,75 $ l’action.

Conclusion
« Au cours des trois dernières années, la production céréalière mondiale
ne trouvait pas preneur », a conclu M. Doyle. « Nous entrons dans une ère de
reconstruction qui devrait avoir des retombées positives pour notre entreprise
en termes de volumes et de prix puisque les cultivateurs du monde entier
réagissent à la hausse des prix des denrées agricoles. Nous nous attendons à
ce que cette tendance, qui devrait prendre son élan cet automne, ait des
conséquences au printemps 2003. »

  • Le flux de trésorerie représente les rentrées tirées des activités d’exploitation avant les modifications au fonds de roulement. La Société a inclus ces données parce que certains investisseurs et analystes les utilisent pour mesurer la liquidité d’une société et pour évaluer sa situation financière.
    Ces données ne sont incluses qu’à titre indicatif. Selon les PCGR
    du Canada et des Etats-Unis, le flux de trésorerie, tel qu’il est
    défini, n’est pas un instrument de mesure du rendement financier.
    Lorsqu’ils évaluent le flux de trésorerie, les investisseurs
    devraient se rappeler que les sociétés et les analystes n’utilisent
    pas tous nécessairement la même méthode de calcul.

  • La Société a inclus les données sur le BAIIA parce que certains
    investisseurs et analystes les utilisent pour mesurer la capacité
    d’une société d’amortir une dette et de satisfaire à ses autres
    obligations financières, ainsi que pour évaluer sa situation
    financière. Ces données ne sont incluses qu’à titre indicatif. Selon
    les PCGR du Canada et des Etats-Unis, le BAIIA n’est pas un
    instrument de mesure du rendement financier. Lorsqu’ils évaluent le
    BAIIA, les investisseurs devraient se rappeler que les sociétés et
    les analystes n’utilisent pas tous nécessairement la même méthode de
    calcul du BAIIA.

    Potash Corporation of Saskatchewan Inc. est la plus importante société
    d’engrais du monde à produire les trois éléments nutritifs primaires. La
    Société est également l’un des principaux fournisseurs pour trois marchés
    distincts : l’agriculture, à titre de plus grand producteur mondial d’engrais;
    la nourriture pour animaux, à titre de plus grand producteur mondial de
    compléments à base de phosphate; et les produits chimiques industriels, à
    titre de plus gros producteur mondial de produits industriels à base d’azote
    et en tant que l’un des trois seuls fournisseurs nord-américains de phosphates
    industriels.

    Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

    Potash Corporation of Saskatchewan Inc.

    http://www.potashcorp.com

    Commentaires