Première Conférence nationale des jeunes des régions rurales

Orillia (Ontario), 14 novembre 2002 – L’honorable Andy Mitchell, secrétaire d’État (Développement rural) (Initiative fédérale du développement économique dans le Nord de l’Ontario), a annoncé que de jeunes Canadiens et Canadiennes des régions rurales et éloignées du pays se réuniront à l’occasion de la première Conférence nationale des jeunes des régions rurales à Orillia (Ontario), du 2 au 4 mai 2003, pour discuter de la façon dont ils peuvent façonner l’avenir des collectivités rurales.

Cent jeunes Canadiens et Canadiennes des régions rurales et éloignées et des régions du Nord participeront à l’édition 2003 de la Conférence nationale des jeunes des régions rurales pour apprendre comment ils peuvent influer sur leur collectivité. La conférence leur fournira les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour s’imposer comme des chefs dans leur collectivité. Elle leur donnera aussi la chance d’exprimer leurs points de vue sur les questions qu’ils jugent importantes.

« Les jeunes ont un rôle clé à jouer dans la création d’un Canada rural dynamique », a souligné M. Mitchell. « En leur permettant de devenir des chefs et des innovateurs dans leur collectivité, nous aidons à assurer la viabilité des collectivités rurales et éloignées à long terme. »

« Cette conférence permettra à des jeunes de toutes les régions du Canada de discuter ensemble des solutions à adopter pour le présent et l’avenir », a ajouté l’honorable Paul DeVillers, député de Simcoe Nord et secrétaire d’État (Sport amateur). « Pour la région d’Orillia, la tenue de cet événement important est un honneur et une occasion de montrer ce qu’elle a à offrir. »

La Conférence nationale des jeunes des régions rurales de 2003 s’inscrit dans le cadre du Dialogue rural, une initiative continue qui vise à traiter des préoccupations et des questions en matière de développement rural. Par le truchement du Dialogue rural, le gouvernement du Canada fait participer des citoyens et des citoyennes des régions rurales et éloignées du pays à une discussion bilatérale portant sur leurs défis, leurs priorités et le rôle que le gouvernement peut jouer dans l’amélioration de la qualité de vie des collectivités rurales et éloignées. Les résultats de la conférence serviront à orienter les éventuelles initiatives gouvernementales pour les jeunes des régions rurales.

« L’édition 2003 de la Conférence nationale des jeunes des régions rurales fait partie des efforts que déploie le gouvernement du Canada afin de poursuivre le dialogue avec les Canadiens et les Canadiennes. Il est important que les jeunes des régions rurales et éloignées de notre pays aient l’occasion de se faire entendre. Avec des initiatives comme la Conférence nationale des jeunes des régions rurales, le gouvernement du Canada montre qu’il est à leur écoute », a conclu M. Mitchell.

Commentaires