Programme de soutien au développement de l’agriculture biologique

Montréal (Québec), 16 mai 2002 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Maxime Arseneau, a procédé au dévoilement du Programme de soutien au développement de l’agriculture biologique afin d’appuyer les productrices et producteurs qui désirent s’initier ou se consacrer davantage à ce type d’agriculture. Ainsi, une enveloppe financière d’un million de dollars est rattachée à ce programme.

« Les consommatrices et consommateurs sont davantage curieux de connaître

et d’apprivoiser de nouveaux produits, soucieux de privilégier des aliments
sains et de grande qualité et plus sensibilisés aux modes de production qui
respectent davantage l’environnement, ce à quoi répondent les aliments
biologiques », a déclaré le ministre Arseneau.

Les principaux objectifs du programme consistent à garantir l’intégrité
de l’appellation biologique et à accroître l’accessibilité des produits qui
l’affichent pour les consommatrices et consommateurs en soutenant la
production, la transformation et la commercialisation de ces produits. Le
programme comporte trois volets :

  • Appui à la certification, à la surveillance et au contrôle de l’appellation biologique
  • Appui au transfert du savoir-faire dans les entreprises agricoles
  • Appui à la mise en marché.

    Par ces trois volets, le programme favorisera le développement de
    produits biologiques québécois. Il contribuera à assurer la certification pour
    tous les produits biologiques vendus au Québec. Afin de stimuler la croissance

    du secteur, il vise également à soutenir les projets qui donneront accès à de
    la formation, à du soutien technique ou à de l’information aux productrices et
    producteurs désireux de se tourner vers l’agriculture biologique. Finalement,
    il contribuera à la structuration et à l’organisation de la mise en marché.

    « Le taux de croissance du secteur biologique oscillant entre 20 % et 30 %
    par année démontre bien l’engouement des consommatrices et consommateurs pour
    les aliments biologiques. Ce programme favorisera l’accès à la diversité des
    produits biologiques certifiés », a conclu le ministre Arseneau.

    Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

    Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

    http://www.agr.gouv.qc.ca/

    Commentaires