Projets d’adaptation et de développement rural au Nouveau-Brunswick

Moncton (Nouveau-Brunswick), le 17 avril 2000 – Le Conseil agricole du Nouveau-Brunswick (CANB) a reçu le 17 avril le premier versement de l’aide financière de 2,23 millions de dollars que lui a consentie le gouvernement du Canada pour une période de quatre ans dans le cadre du Fonds canadien d’adaptation et de développement rural (FCADR).







Au cours des trois dernières années, le CANB a appuyé plus de 200 initiatives, allant de la planification agroenvironnementale et stratégique des associations provinciales de producteurs à l’évaluation d’outils innovateurs comme l’Agri-Conservation Club et le service technique de gestion agricole.


Au nom du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Lyle Vanclief, le député de Fredericton Andy Scott a remis un chèque de 448 000 $ au CANB, groupe dirigé par le secteur. Celui-ci répartira les fonds entre un certain nombre de projets d’adaptation et de développement dans des régions rurales du Nouveau-Brunswick.

« Un des avantages du FCADR est que les conseils locaux comme le CANB peuvent décider quels projets financer, a expliqué M. Scott. Le gouvernement du Canada contribue de façon appréciable à l’avenir des collectivités rurales du pays en créant de nouvelles possibilités de croissance et de développement pour renforcer l’économie rurale. »

Le CANB a administré la part de 1,5 million de dollars de la province au cours de la première phase du programme FCADR. Il a également administré une aide financière additionnelle de 900 000 $ pour des projets de salubrité des aliments à la ferme et de conservation du sol et de l’eau.

Au cours des trois dernières années, le CANB a appuyé plus de 200 initiatives, allant de la planification agroenvironnementale et stratégique des associations provinciales de producteurs à l’évaluation d’outils innovateurs comme l’Agri-Conservation Club et le service technique de gestion agricole. Ces initiatives pourraient améliorer la protection de l’environnement dans le secteur agricole et la viabilité économique de celui-cie dernier.

Le FCADR, qui est doté d’un budget annuel de 60 millions de dollars, est un volet important du système que le gouvernement du Canada a mis en place pour aider le secteur agricole et agroalimentaire à soutenir la concurrence sur un marché mondial en constante évolution. Les six priorités stratégiques du FCADR en matière d’adaptation sont la recherche et l’innovation, les ressources humaines, la protection de l’environnement, la salubrité et la qualité des aliments, la commercialisation et le développement rural.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires