Promotion des produits du Québec et agroenvironnement

Québec (Québec), 25 octobre 2002 – À la suite d’une mission qui l’a conduit au Salon international de l’alimentation, des boissons, vins et spiritueux (SIAL) de Paris, en Bretagne et en Aquitaine, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Maxime Arseneau, s’est dit très satisfait de ses rencontres avec différents intervenants français et des visites d’entreprises qu’il a effectuées.

A Paris, le ministre Arseneau a participé à l’ouverture officielle du 20e

SIAL, en présence du ministre français de l’Agriculture, de l’Alimentation, de
la Pêche et des Affaires rurales, M. Hervé Gaymard. Le Forum franco-québécois
sur la traçabilité et le prochain SIAL à Montréal en avril 2003 ont fait
l’objet de discussions entre les deux ministres.

« Je suis tout à fait ravi de l’intérêt et de la sensibilité démontrés par
mon homologue français à l’égard du Québec et du SIAL Montréal », a déclaré le
ministre Arseneau.

Il a également profité de son passage au SIAL Paris pour saluer les
représentants des quelque 20 entreprises québécoises qui y présentaient des
produits alimentaires. L’accès au marché européen et l’établissement de
contacts constituaient les motivations premières de la délégation québécoise.

Une rencontre avec les membres du Club des produits alimentaires
innovants a permis au ministre Arseneau de faire état des atouts uniques et
exceptionnels dont dispose le Québec en matière de nutraceutiques et
d’aliments fonctionnels. Ces atouts permettront assurément aux entreprises
québécoises de conquérir le marché européen. En mai dernier, le gouvernement
du Québec appuyait d’ailleurs ce secteur, en allouant deux millions de dollars
à un programme de recherche.

En compagnie de M. Auguste Genovese, vice-président du Conseil régional
de la Bretagne, le ministre Arseneau a visité une exploitation porcine qui
dispose d’une technologie de traitement de lisier. Le ministre y a constaté
plusieurs similitudes en matière agroenvironnementale entre la Bretagne et le
Québec. M. Arseneau s’est dit intéressé à poursuivre les échanges avec la
Bretagne afin de faire bénéficier les productrices et producteurs québécois de

l’expertise bretonne en matière de traitement de lisier.

Lors de son passage en Aquitaine, M. Arseneau a visité les installations
de France Prune, une coopérative à succès qui a su développer ses marchés en
misant sur des appellations réservées pour donner une valeur ajoutée à ses
produits. Le ministre est d’avis que la façon de faire de cette coopérative
pourra inspirer les travaux du « Comité sur le développement d’appellations
réservées pour les produits du terroir et les produits fermiers », qu’il a mis
en place en septembre dernier. Ce comité, présidé par la chef Anne Desjardins,
doit proposer au ministre des façons de garantir l’intégrité des appellations
« terroir » et « fermier » qui seront mises en place au Québec l’an prochain. Pour
cette partie de la mission, M. Arseneau était accompagné de représentants
d’Aliments du Québec et d’une Table de concertation agroalimentaire du Québec.

Enfin, M. Arseneau a rencontré M. Guy Saint-Martin, vice-président du
Conseil régional d’Aquitaine, afin de consolider le plan triennal de
partenariat en place, notamment en matière d’agrotourisme et de produits du
terroir.

« La France constitue un partenaire privilégié pour le Québec. Il est
important de renforcer ce partenariat et de développer de nouveaux contacts
qui favoriseront nos échanges avec la France, et ce, au grand bénéfice du
secteur bioalimentaire québécois », a conclu le ministre Arseneau.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Sial

http://www.sial.fr

Commentaires