Propane en demande

Les consommateurs de propane du Québec devraient prévoir avec soin leur approvisionnement des prochaines semaines. La récolte record de maïs aux États-Unis a fait grimper la demande pour le séchage des grains alors que certains problèmes pour acheminer le gaz persistent dans la province à la suite de la tragédie du Lac Mégantic. Le froid intense des derniers jours a aussi entrainé une hausse de la demande. Certains fournisseurs de propane ont même établi des plans de contingence afin de desservir en premier lieu les résidences âgées et les services publics utilisant cette ressources comme principale source d’énergie. Les autres utilisateurs, comme les producteurs agricoles, recevront 50% de leurs livraisons. Le Maine a par ailleurs décrété des mesures d’urgence pour augmenter les heures de livraisons permises.

D’autres états du Midwest américains ont mis sur place des mesures exceptionnelles afin de permettre aux producteurs de ces régions de sécher leur récolte qui ont été faites dans des conditions particulièrement humides. C’est le cas des états de l’Indiana, l’Iowa, le Minnesota, le Montana, le Nebraska, le Dakota du Sud et le Wisconsin.

La demande aux États-Unis en novembre aurait également atteint des niveaux records en novembre, ce qui a fait chuter les réserves de propane à leur niveau le plus bas depuis novembre 1996, malgré le fait que la production ait augmenté ces dernières années en lien avec l’extraction du gaz de schiste. L’exportation se trouve aussi près de ses sommets à 288 000 barils par jours, non loin du record de 308 000 barils atteint en mai 2013.

En parallèle, le prix du propane devrait continuer de grimper, jusqu’à ce que la demande diminue.

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires