Service de mentorat adapté aux besoins de la relève agricole

Québec (Québec), 16 novembre 2007 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec et député de Frontenac, M. Laurent Lessard, annonce qu’une entente associant la Fondation de l’entrepreneurship et le Ministère permettra d’offrir un service de mentorat adapté aux besoins de la relève agricole. En effet, par le truchement du réseau de mentorat d’affaires de la Fondation, les jeunes entrepreneurs du secteur agricole pourront désormais bénéficier des conseils et des compétences de personnes sensibles à leur réalité et pouvant les appuyer dans leur établissement.

« Ce service spécialisé aidera la relève agricole à accroître ses connaissances et à développer son savoir-faire sur le plan entrepreneurial en bénéficiant des réussites et du parcours d’entrepreneurs d’expérience et passionnés. Accessible à la grandeur du Québec, le mentorat jouera un rôle essentiel dans le développement et la pérennité des entreprises du secteur bioalimentaire », a mentionné le ministre Laurent Lessard.

Actuellement, chacune des 17 régions administratives du Québec dispose d’au moins une cellule de mentorat d’affaires en activité. De fait, la Fondation de l’entrepreneurship compte 70 cellules et elle regroupe plus de 1 000 mentors qui ont accepté de partager leur expertise, leur savoir-faire et leurs réseaux de relations avec la relève entrepreneuriale québécoise.

« Notre association avec le MAPAQ est prometteuse car elle permettra d’accroître le nombre de mentors et de mentorés issus du milieu agricole. Nos membres participant au mentorat seront prêts à écouter, à soutenir et à encourager les jeunes de la relève agricole. Ce transfert de compétences développera plus rapidement leurs habiletés en matière de gestion », de préciser Mme Nicole Laverrière, directrice du service de mentorat de la Fondation de l’entrepreneurship.

Cette offre de mentorat améliorée répond aux attentes exprimées par les membres de la relève. « Les jeunes entrepreneurs agricoles se trouvent rapidement dans l’obligation d’assumer d’importantes responsabilités. Ce service était attendu, car ils veulent être accompagnés par des gens d’expérience qui connaissent bien leur réalité », a souligné M. Benoit Martin, président de la Fédération de la relève agricole du Québec.

Rappelons que la mise en ouvre de ce projet s’inscrit dans la Politique jeunesse du MAPAQ, lancée en 2005. Le premier volet de cette politique vise à encourager l’établissement de jeunes agricultrices et agriculteurs compétents et d’assurer la pérennité de leur entreprise.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires