Solidarité rurale réagit au rapport Ouimet

Nicolet (Québec), 19 mai 2009 – Pour Solidarité rurale du Québec, le rapport Ouimet déposé sur la protection du territoire agricole est une occasion de rebâtir les ponts et d’aborder cette question avec un regard neuf.

« Nous adhérons pleinement à l’approche de la commission Pronovost voulantconsacrer le territoire agricole comme un patrimoine collectif qui mérite desmesures de protection exceptionnelles. En ce sens, il est extrêmementrassurant de voir, dans le rapport Ouimet, la volonté ferme de mieux protégerles meilleures terres agricoles du Québec et de valoriser les terres laisséesen friche en cherchant à leur redonner leur vocation première », a commenté laprésidente de Solidarité rurale du Québec, Claire Bolduc. « Mais autant il estnécessaire de protéger la zone verte, autant il devient impératif de se doterd’un cadre assurant sa pleine mise en valeur, afin de donner à l’occupationdynamique du territoire toute sa portée. »

Favoriser l’établissement de nouveaux venus
Solidarité rurale du Québec salue les propositions du rapport quiencouragent l’établissement de nouveaux venus en agriculture. « La vitalité dumonde agricole et, par extension, celui du monde rural, passe par une relèvedynamique qui développe les différents potentiels du terroir québécois.Plusieurs propositions du rapport visent à faciliter l’établissement enagriculture, à différentes échelles, ce qui ne peut qu’être bénéfique »,poursuit madame Bolduc. « En ce qui concerne l’application des recommandations,nous avons confiance en l’intelligence de nos communautés, de nos acteursagricoles et non-agricoles, afin de s’entendre localement, et de trouver desconsensus qui serviront au mieux l’intérêt commun. »

Solidarité rurale souhaite, au-delà de tout, que les propositions durapport Ouimet se traduisent par un vent nouveau de concertation et dedialogue. « Nous croyons qu’au-delà des améliorations nécessaires, il resterades progrès que seul un dialogue franc et constructif sera en mesure deproduire. La création d’un espace de discussion et de concertation est un gagede succès et une occasion de capitaliser sur une nouvelle dynamique positiveentre tous les partenaires », conclut-elle.

A propos de Solidarité rurale du Québec
Créée en 1991 pour assurer le suivi des Etats généraux du monde rural,Solidarité rurale du Québec a pour mission de promouvoir la revitalisation etle développement du monde rural, de ses villages et de ses communautés, demanière à renverser le mouvement de déclin et de déstructuration des campagnesquébécoises. Composée d’une vingtaine d’organismes nationaux, de quelque 200membres corporatifs et individuels, la Coalition agit, depuis juin 1997, àtitre d’instance conseil du gouvernement du Québec en matière de ruralité.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Solidarité rurale
http://www.solidarite-rurale.qc.ca/

Commentaires