Tournée de la ministre Gauthier en Gaspésie

Québec (Québec), 10 octobre 2003 – De passage en Gaspésie, la ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Mme Françoise Gauthier, a fait l’annonce de plusieurs projets contribuant au développement des pêches et de l’aquaculture. Ainsi, l’entreprise Pêcheries Rivière-au-Renard, le Comité sectoriel de main-d’oeuvre des pêches maritimes et le Centre de transfert et de sélection des salmonidés se partagent une somme de près de 480 000 $.

Pêcheries Rivière-au-Renard
L’entreprise Pêcheries Rivière-au-Renard inc. reçoit près de 400 000 $ sur deux ans afin de contribuer à la réalisation de son projet de traitement de la moule. Unique en son genre au Québec, ce projet consiste en une approche intégrée des différentes opérations à effectuer sur la moule d’élevage, de la récolte à la mise en marché. Ainsi, les opérations de dépuration, de conditionnement, de transformation et de commercialisation des moules, qui proviennent principalement de producteurs de Gaspé et de Carleton, seront au coeur du projet de l’entreprise.

L’appui financier est accordé en vertu du programme d’Appui à l’innovation et au développement du secteur des pêches et de l’aquaculture. La réalisation du projet aura d’importantes répercussions sur cette entreprise en lui permettant de consolider quelque 15 emplois saisonniers et de favoriser la diversification de ses activités centrées jusqu’à maintenant sur la production de poisson de fond. « La diversification de l’industrie telle que je la préconise passe par des projets qui, tout en augmentant la valeur ajoutée, créent des emplois en région », a précisé Mme Gauhtier.

Comité sectoriel de main-d’oeuvre des pêches maritimes
Par ailleurs, connaissant l’importance de se doter de connaissances stratégiques pour assurer un développement harmonieux de l’industrie des pêches et de l’aquaculture, la ministre Gauthier a annoncé l’attribution de 42 000 $ au Comité sectoriel de main-d’oeuvre des pêches maritimes. Cet organisme a été mandaté, au nom de l’ensemble de l’industrie des pêches et de l’aquaculture, pour assumer la fonction de veille stratégique. La subvention qui lui est versée contribuera principalement à couvrir une partie des frais liés à l’embauche d’un coordonnateur, à l’abonnement et aux accès à des sources d’information de même qu’à l’édition d’un bulletin.

Groupe de travail sur la morue
Enfin, devant l’importance que revêt la problématique de la morue pour le gouvernement du Québec et pour les entreprises de pêche et de transformation de la morue, Mme Gauthier consent une aide financière particulière pouvant atteindre 35 000 $ au Groupe de travail sur la morue. Constitué des représentants de l’industrie particulièrement intéressés par cette espèce, le Groupe de travail sur la morue pourra jouer un rôle de concertation des intervenants pour dégager une vision commune sur cette question et exercer un rôle-conseil auprès du MAPAQ, notamment dans le cadre du Comité Québec-Canada sur la morue.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires