Treize projets innovateurs financés par le CARM

Brandon (Manitoba), 25 mars 2002 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, s’est joint au conseil de direction du Conseil d’adaptation rurale du Manitoba (CARM) à l’assemblée générale annuelle de l’organisme, pour y annoncer le financement de treize projets visant à aider la collectivité agricole manitobaine à tirer parti d’innovations durables et de produits à valeur ajoutée.

Au cours des trois prochaines années, le conseil versera plus de 830 000 dollars pour des projets soumis par des associations agricoles, des chercheurs universitaires et du gouvernement, ainsi que des entrepreneurs agricoles.

Le CARM administre la part provinciale du Fonds canadien d’adaptation et de développement rural (FCADR) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Depuis sa création en 1997, le CARM, un conseil d’adaptation dirigé par l’industrie, a approuvé 156 projets pour une valeur de plus de 5,5 millions de dollars au titre du FCADR. De ceux-ci, sept projets sont financés, représentant plus de 889 800 dollars, dans le cadre de l’Initiative de gérance de l’environnement en agriculture au titre du volet national du FCADR, et 21 autres ont reçu un appui financier totalisant plus de 1,84 million de dollars dans le cadre du Programme canadien d’agro-infrastructure (PCAI).

« La constitution de partenariats solides et de nouvelles alliances entre le gouvernement et l’industrie est un élément clé des projets financés grâce au FCADR et s’avère fort précieuse pour la création d’une industrie forte et inégalée sur la scène mondiale, a mentionné M. Vanclief. Je suis très heureux aujourd’hui d’aider le Conseil à souligner la valeur des projets du FCADR . »

M. Leslie Jacobson, agriculteur de Arborg et président du CARM, explique que les projets approuvés sont tous conçus dans le but d’encourager l’adaptation du secteur agricole et sa participation à la conquête de débouchés sur les marchés mondiaux. « Grâce à un bon système de présentation de rapports sur les résultats, nous savons que ces projets font véritablement une différence », affirme M. Jacobson.

M. Vanclief a présenté les chèques aux responsables de trois nouveaux projets. L’Organic Producers Association of Manitoba recevra plus de 99 000 dollars au cours des trois prochaines années pour raffermir et élargir les débouchés sur les marchés internationaux pour le secteur de l’agriculture biologique du Manitoba, et ce, par le biais des programmes d’accréditation annuelle du Conseil canadien des normes.

De plus, une somme de 83 800 dollars qui sera versée en deux ans servira à couvrir les dépenses admissibles de l’évaluation des systèmes de gestion du fumier aux exploitations d’élevage-naissage dans la région d’Interlake.

M. Vanclief a également présenté un chèque de 420 000 dollars, dont la somme sera versée sur une période de trois ans, en appui aux travaux de recherche et de développement sur les aliments fonctionnels et les nutraceutiques menés à l’Université du Manitoba

M. Vanclief a également affirmé que le gouvernement canadien appuie la collectivité agricole manitobaine en reconnaissant un projet concerté presque achevé du conseil du FCADR de l’Ouest. Grâce à une subvention de 90 000 dollars du FCARD, distribuée par l’intermédiaire du CARM, du FCADR-Saskatchewan et de l’Agriculture and Food Council en Alberta, les trois offices responsables du porc dans l’Ouest canadien mettent au point un outil de gestion des risques pour offrir aux éleveurs de porcs des Prairies des options d’achat de divers niveaux de protection du prix minimal.

M. Vanclief a aussi ajouté que le gouvernement fédéral a à coeur l’essor du secteur agricole en ce début du XXIe siècle. Selon le Ministre, l’économie mondiale en constante évolution pose de nombreux défis, mais offre aussi des possibilités que peut saisir l’industrie agroalimentaire.

« C’est pourquoi, a poursuivit le Ministre, le Cadre stratégique pour l’agriculture, approuvé en principe en juin dernier par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, revêt tant d’importance. » Le Cadre stratégique pour l’agriculture fera du Canada le chef de file mondial dans les domaines de la salubrité des aliments à la ferme, de la protection de l’environnement, du renouveau du secteur, de l’innovation fondée sur la recherche et le développement scientifique et de la gestion des risques par les entreprises agricoles. Les partenariats entre le secteur et tous les paliers d’administration publique seront essentiels à l’atteinte de ces objectifs. Selon M. Vanclief, au coût de 60 millions de dollars par année, le FCADR offre l’un des meilleurs exemples de ce type de partenariat nécessaire au secteur. Depuis sa création en1995, le FCADR a aidé l’industrie à mieux s’adapter à une économie en mutation, à conserver ses marchés, à trouver de nouveaux clients et à s’assurer une croissance constante et une plus grande prospérité.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires