Étude sur l’industrie des bioproduits de 2003 à 2006

Ottawa (Ontario), 11 juin 2009 – De 2003 à 2006, le nombre d’entreprises canadiennes de bioproduits a connu une légère hausse, passant de 232 à 239, mais les revenus tirés de ce secteur et le nombre de personnes employées dans ces activités ont régressé.

En 2006, 3 974 personnes travaillaient dans le domaine des bioproduits, soit près de la moitié moins (49 %) qu’en 2003. En 2006, 40 entreprises ont déclaré employer 50 personnes et plus, en baisse par rapport à 76 entreprises en 2003.

Les recettes totales tirées des bioproduits sont passées de 3,1 milliards de dollars en 2003 à 1,8 milliard de dollars en 2006 (dollars courants). Les dépenses en recherche et développement sur les bioproduits ont également fléchi, passant de 96 millions de dollars à 81 millions de dollars.

Les bioproduits sont élaborés ou fabriqués en entreprise à partir de la biomasse ou d’autres matières premières biologiques renouvelables ou durables. Il s’agit de produits autres que les aliments, les aliments pour animaux et les médicaments créés à partir de matières biologiques ou renouvelables qui peuvent provenir de sources agricoles, forestières, marines et industrielles ou municipales. Le bioproduit le plus connu est l’éthanol, qui vient du blé ou du maïs, mais il existe un vaste éventail de bioproduits, notamment les produits biochimiques, les biopesticides, les bioplastiques et les panneaux de fibres.

En 2006, à peine plus de la moitié (51 %) des entreprises ont déclaré s’être lancées dans les bioproduits à la suite d’activités internes, tandis que 23 % des entreprises l’ont fait à la suite de collaborations, de fusions ou d’acquisitions.

La biomasse agricole (matières végétales ou animales renouvelables) était la matière première la plus communément utilisée par les entreprises canadiennes de bioproduits. Des entreprises ont déclaré qu’en moyenne 45 % de leur biomasse en 2006 provenait de sources agricoles, soit plus du double de la deuxième source dominante, la biomasse forestière, ayant une part de 22 %.

Le principal avantage invoqué pour les bioproduits en 2006 était qu’ils réglaient les problèmes environnementaux. On mentionnait également l’avantage que représentent les bioproduits en réduisant les coûts de production.

En 2006, les obstacles placés en tête du classement pour l’élaboration et la production de bioproduits étaient l’augmentation des prix et des coûts du transport de la biomasse et les difficultés à percer sur le marché commercial.

Les entreprises de bioproduits ont réuni des fonds totalisant 219 millions de dollars en 2006, principalement pour la recherche et le développement, la capacité de production / de fabrication et le marketing / la commercialisation. Les contributions provenaient principalement de placements privés, de subventions gouvernementales et du capital-risque canadien.

En outre, de 2002 à 2006, 48 % des entreprises ont demandé des avantages fiscaux pour les activités liées aux bioproduits dans le cadre du programme d’encouragements fiscaux pour la recherche scientifique et le développement expérimental. Les demandes s’élevaient à un peu plus de 33 millions de dollars en 2006.

Nota : Statistique Canada a effectué à ce jour deux enquêtes qui ont produit un profil des entreprises participant à l’élaboration ou à la production de bioproduits au Canada. Cette étude constitue une analyse comparative fondée sur les données de l’Enquête sur le développement des bioproduits (2003) et de l’Enquête sur le développement et la production de bioproduits (2006). Les revenus des entreprises sélectionnées dans le Registre des entreprises de Statistique Canada dépassaient 250 000 $. Les entreprises tirées des listes fournies par des sources externes engageaient au minimum 100 000 $ de dépenses en recherche et développement et comptaient au moins cinq employés. Étaient exclus de l’étude les organismes sans but lucratif, les universités, les laboratoires gouvernementaux, les hôpitaux et les entreprises qui ne fournissent que des services, notamment les organismes de recherche à contrat ou les cabinets d’experts-conseils.

L’article « L’industrie canadienne des bioproduits, 2003 et 2006 » est maintenant offert dans l’édition en ligne de Regards sur l’industrie agro-alimentaire et la communauté agricole de juin 2009 (21-004-X, gratuite) à partir du module Publications de notre site Web.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Martin Beaulieu au 613-951-6357 ([email protected]), Division de l’agriculture.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/francais/search/index_f.htm

Commentaires