Un partenariat Fédéral-Provincial-Municipal permet l’amélioration des routes céréalières manitobaines

Brandon (Manitoba), 25 mars 2002 – Les projets approuvés cette année dans le cadre du Programme des routes utilisées pour le transport du grain des Prairies (PRTGP), se traduiront par un investissement de 32 millions de dollars pour l’amélioration des routes manitobaines endommagées par le lourd transport céréalier. Les gouvernements du Canada et du Manitoba, ainsi que l’Association des municipalités du Manitoba (AMM), sont responsables de la prestation du PRTGP.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, de concert avec la ministre manitobaine de l’Agriculture et de l’Alimentation, Mme Rosann Wowchuk (au nom du ministre des Transports et des Services gouvernementaux, M. Steve Ashton) et le président de l’AMM, M. Stuart Briese, ont annoncé l’approbation de 23 projets de réfection des routes céréalières au Manitoba. Cette annonce a été faite dans le cadre de la seconde année du partage des frais entre le gouvernement fédéral, la province et les municipalités.

Trois projets provinciaux pourront recevoir des fonds du PRTGP cette année, pour lesquels les contributions fédérales et provinciales totaliseront environ 26 millions de dollars au cours des quatre années du programme. On a aussi approuvé dans le cadre de ce même programme, pour l’année 2002, le financement de 20 projets municipaux d’une valeur de 6 millions de dollars, dont les coûts seront partagés également entre le Canada et les municipalités. Ce sont 261 kilomètres de routes qui seront ainsi remis en état dans la province cette année.

« Les routes et autoroutes du Manitoba sont parmi les voies de transport du grain les plus achalandées au monde, a expliqué M. Vanclief. On y transporte chaque année pour plusieurs millions de dollars de céréales, et elles sont extrêmement importantes pour l’économie. Cette année, le gouvernement du Canada promet 16 millions de dollars par le truchement du Programme des routes utilisées pour le transport du grain des Prairies pour faire en sorte que ces corridors essentiels au commerce demeurent dans le meilleur état possible. »

Dans le cadre du PRTGP, programme quinquennal de 175 millions de dollars visant la remise en état des routes servant au transport du grain dans les quatre provinces de l’Ouest, le gouvernement fédéral investira 32,8 millions de dollars dans la réfection des routes principales et secondaires du Manitoba qui ont été endommagées par le transport du grain. Les ententes de partage des coûts avec la province et les partenaires municipaux se traduiront par une aide totale de 65,6 millions de dollars pour ces projets pendant toute la durée du programme.

« Le Programme des routes utilisées pour le transport du grain des Prairies aidera le Manitoba à régler certains problèmes dont souffre notre infrastructure à cause de l’intensification du transport céréalier sur nos routes, a déclaré la ministre Wowchuk. Notre agriculture joue un rôle immense dans l’économie de la province, et une solide infrastructure routière est cruciale pour la prospérité économique des collectivités rurales. »

« L’Association des municipalités du Manitoba est très heureuse du nombre et de la qualité des demandes qui ont été reçues et acceptées durant la deuxième phase du Programme des routes utilisées pour le transport du grain des Prairies, a dit M. Briese. Les municipalités devraient profiter au maximum de cette excellente occasion, et l’AMM encourage ses membres à continuer de faire des demandes en ce sens. »

En 2001, première année du programme, le financement de 25 projets manitobains a été approuvé, ce qui a permis la réfection de 201 kilomètres de voies provinciales et municipales servant au transport du grain. La contribution fédérale au PRTGP s’est élevée à près de 5,4 millions de dollars. L’apport financier de la province et des municipalités amène l’investissement total à un montant estimé à 10,9 millions de dollars. Les coûts de construction varient en fonction de l’état des routes en question et du travail nécessaire pour la réfection.

Annoncé au printemps 2001, le Programme des routes utilisées pour le transport du grain des Prairies s’étend des exercices financiers 2001 à 2006. Tous les projets menés dans le cadre de ce programme doivent être terminés au plus tard le 31 décembre 2005.

Une croissance et une prospérité soutenues dans le secteur canadien de l’agriculture et de l’agroalimentaire sont un objectif clé du Cadre stratégique agricole approuvé en principe par les ministres canadiens de l’agriculture l’an dernier à Whitehorse (Yukon). Ce cadre vise à faire du Canada le chef de file mondial en matière de science et innovation, salubrité et qualité des aliments, production écologique, renouveau et gestion des risques financiers.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires