Un réseau d’agents de liaison en agriculture biologique à La Financière agricole

Québec (Québec), 13 septembre 2002 – Pour répondre adéquatement à un besoin exprimé par le secteur de l’agriculture biologique, La Financière agricole du Québec vient de constituer une équipe de 23 agents de liaison régionaux et centraux afin de faciliter le traitement des demandes formulées par les entreprises de ce secteur.

Le président du conseil d’administration de La Financière agricole,
M. Laurent Pellerin, applaudit à cette importante initiative. « Plus que

jamais, souligne-t-il, La Financière agricole entend appuyer par des mesures
appropriées les projets des secteurs de production en émergence et présentant
un potentiel de développement intéressant ». Quant au président-directeur
général de l’organisme, M. André Dicaire, il précise : « Ce réseau de
spécialistes en financement et en assurance permettra aux entreprises
agricoles biologiques qui ont un lien avec La Financière agricole d’obtenir,
de notre part, un service efficace et adapté aux réalités spécifiques de ce
secteur ». Ces agents faciliteront les relations avec les entreprises agricoles
biologiques, permettront l’enrichissement des connaissances et favoriseront
l’amélioration de la qualité des produits et services offerts par La
Financière agricole.

Pour sa part, le président de la Fédération d’agriculture biologique du
Québec, M. Pierre Gaudet, souligne qu’il est fier de cette initiative de La

Financière agricole « car elle vient appuyer la mise en oeuvre du plan de
développement de l’agriculture biologique au Québec. D’ailleurs, nous nous
sommes engagés à fournir à La Financière agricole ainsi qu’aux agents nommés,
l’information technique permettant la mise à jour des connaissances reliées à
ce secteur d’activité ».

Depuis quelques années, l’agriculture biologique connaît une croissance
exceptionnelle en Amérique du Nord et en Europe. Au Québec, elle est pratiquée
dans quelque 700 fermes. Environ 50 % de la production biologique québécoise
est exportée sur les marchés extérieurs. De son côté, le Québec importe 70 %
de ses produits bio vendus en magasin.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La Financière agricole du Québec

http://www.financiereagricole.qc.ca

Commentaires