Une exposition agricole monstre

Un événement agricole qui s’étend sur 1000 acres! C’est l’une des plus grosses expositions agricoles au Canada et cette année, elle a lieu tout près du Québec.

La semaine prochaine, du 20 au 24 septembre, se met en branle le Concours international de labour et exposition rurale à Chute-à-Blondeau, le tout premier village à la frontière ontarienne près de Rigaud. On y attend pas moins de 80 000 visiteurs.

Avis au Québécois : dans ce coin de l’Ontario, le français est la langue de la majorité! Vous serez donc accueillis dans votre langue. L’est ontarien, entre Montréal et Ottawa, est une région fortement agricole, où les villages s’appellent St-Eugène, Ste-Anne-de-Prescott ou St-Isidore…

En 2009, le concours avait lieu au Timiskaming, près du village francophone d’Earlton. Cette région de l’Ontario partage une frontière avec l’Abitibi-Témiscamingue et les organisateurs s’étaient fait un devoir de recruter des juges de labour bilingues.

Cette année, l’exposition se tient sur les fermes Connors, Kirby et Lachaine, non loin de la ville de Hawkesbury, où un pont permet de franchir la rivière des Outaouais. Sinon, les autoroutes 40, puis 417, permettent un accès encore plus direct.

Concours de labour traditionnels et mécanisés sont le prétexte de cette importante exposition agricole, qui se tient tous les ans, sous la bénédiction de la Ontario Plowmens’ Association. Cette année marque le 98e anniversaire.

Quelque 600 exposants seront du rendez-vous. Un parc d’une capacité de 2100 véhicules récréatifs sera rempli à capacité, accueillant à lui seul 5000 « résidents temporaires ».

Le Concours international de labour 2011 est en préparation depuis plus de quatre ans. Environ 1000 bénévoles sont mobilisés. Une véritable petite ville a été érigée, équipée d’électricité, d’eau courante et de rues portant des noms.

Les organisateurs souhaitent en retirer une grande visibilité pour cette région de l’Ontario, qui regorge de produits du terroir et d’attraits touristiques.

Commentaires