Vache folle: avis favorable de l’AFSSA pour un abattage partiel des troupeaux

Paris (France), 10 octobre 2002 – L’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) a remis « un avis favorable » à l’abattage partiel des troupeaux en cas de découverte d’un cas de vache folle, a annoncé le ministère de l’Agriculture.

Le comité scientifique de l’AFSSA considère que « le passage à une stratégie d’abattage partiel par cohorte ne ferait peser aucun risque accru pour le consommateur », précise le communiqué.

Le ministre de l’Agriculture Hervé Gaymard avait présenté à l’AFSSA un projet d’arrêté prévoyant uniquement l’abattage des animaux nés un an avant et un an après la bête contaminée, ainsi que de sa descendance directe quand un cas serait confirmé dans un troupeau.

Le ministère a précisé qu’il entamerait dès jeudi une « concertation sur la base de cet avis ». Les associations de consommateurs et les professionnels devaient être consultés avant une éventuelle décision qui permettra d’assouplir une nouvelle fois l’abattage des bêtes après diagnostic d’un cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB, dite maladie de la vache folle).

Selon les dispositions actuelles, en cas de découverte d’un cas confirmé d’ESB, tous les animaux du troupeau sont abattus, sauf les bovins nés après le 1er janvier 2002.

Source : AP

Commentaires