L'introduction de la peste porcine africaine aurait un impact de 50 milliards de dollars sur l'économie canadienne.

L’industrie animale canadienne se prépare à une épidémie

La pandémie de COVID-19 a sensibilisé le secteur de l’élevage aux impacts des épidémies importantes

Au niveau canadien, un projet gestion des urgences sanitaires animales (GUSA ou AHEM en anglais) d’une durée de quatre ans a été mis en place en avril 2019 dans le but de préparer les producteurs, les intervenants du secteur et les vétérinaires à une possible épidémie importante au sein des élevages canadiens.

Des innovations en productions animales

Quelques innovations dénichées lors de la visite virtuelle du Canada’s Digital Farm Show

Du 15 au 18 septembre avait lieu le Canada’s Digital Farm Show, la version web et mobile du traditionnel Canada’s Outdoor Farm Show de Woodstock, Ontario. Voici quelques innovations intéressantes qui ont retenu mon attention pour les productions animales.


Les immunotolérants sont difficiles à détecter à l'oeil nu. Il faut tester.

BVD: gare aux immunotolérants!

Même si les producteurs bovins vaccinent contre le BVD depuis des décennies, l'infection est toujours présente dans les troupeaux

Les producteurs bovins vaccinent contre la diarrhée virale bovine (BVD) depuis des années et pourtant, la maladie est toujours présente dans les élevages. Pourquoi et comment s'en départir?



La Bas-Saint-Laurent est une région considérée fragile par le MAPAQ pour ce qui est de la relève vétérinaire.

Des médecins vétérinaires pourraient être formés à Rimouski

630 000$ du gouvernement pour étudier la solution pour contrer la pénurie de médecins vétérinaires en régions

Pour réduire la pénurie de médecins vétérinaires en régions, des futurs médecins vétérinaires pourraient être formés à Rimouski. À cette fin, le gouvernement du Québec vient d’octroyer une aide financière de 627 946$ pour étudier la faisabilité de monter un programme de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal à l’Université du Québec à Rimouski.




À l'aéroport, Fernand Soucy et son fils Charles reçoivent des porcs en provenant du Danemark.

Un pilier de la production porcine québécoise, Fernand Soucy, décède à l’âge de 99 ans

Le secteur porcin québécois ne serait pas le même sans son importante contribution

Lorsqu’on regarde l’importance du secteur porcin québécois, premier produit d’exportation agricole, on oublie parfois les noms des gens qui ont permis le développement de ce secteur. Le producteur de porc et sélectionneur Fernand Soucy de la Ferme du Mûrier de Saint-Édouard-de-Lotbinière faisait partie de ces bâtisseurs. À l’occasion du décès de M. Soucy à l’âge […] Lire la suite


Les vaches doivent être confortables sur les pieds.

Comment diminuer les boiteries à la ferme ?

Une augmentation de la fréquence du parage d’onglons ne suffit pas

Pour qu’une vache laitière en stabulation libre puisse donner du lait, il faut qu’elle puisse se déplacer pour aller manger et se faire traire. Pour cela, il lui faut des pieds et membres en santé. Lorsqu’un troupeau est aux prises avec des problèmes de boiteries, il faut donc s’en occuper.