Peste porcine africaine : on n’est jamais prêt à faire face à une crise

La seule chose qu’on peut faire, c’est de se préparer

La maladie qu’on ne veut pas voir arriver dans les élevages porcins canadiens, c’est bien la peste porcine africaine (PPA). Cette maladie peut causer jusqu’à 90 ou 100% de mortalité chez les porcs et les sangliers. Selon le directeur général de l'Équipe québécoise de santé porcine (EQSP), Martin C. Pelletier, on ne peut jamais être prêt à faire face à une crise comme celle-là. Même lorsqu'on est bien préparé et c'est ce que l'EQSP fait avec son plan de mesures d'urgence.

Employé chez Agri-Marché, Martin Gosselin a inventé un dispositif de sécurité pour les laveuses à pression.

Un employé d’Agri-Marché invente un bracelet pour sécuriser l’étape du lavage

L’étape du lavage des porcheries est la tâche la plus difficile pour le corps et elle peut aussi être dangereuse. En effet, l’utilisation d’une laveuse à pression peut causer des tendinites et même blesser l’utilisateur. Préoccupé par cette problématique, un employé d'Agri-Marché a conçu un équipement qui peut prévenir ces problèmes. L'invention lui a valu un prix lors du Banff Pork Seminar.


Les temps sont durs pour la production porcine

Malgré tout, le président des Éleveurs de porcs reste optimiste

Plusieurs défis jettent de l’ombre sur la production porcine en ce moment. Le nombre de porcs en attente atteint des sommets malgré des mesures pour les écouler. Les prix du maïs et du soya sont aussi à des niveaux très élevés, ce qui a un impact important sur le coût de production. De surcroît, le dossier du manque de main d’œuvre dans le secteur de la transformation nuit à la filière. Malgré tout, le président des Éleveurs de porcs du Québec, David Duval ne se décourage pas.

La nouvelle étable mesure 722 pi de long par 142 pi de large (220 m par 43,3 m). L’étable est divisée en deux parties aménagées en effet miroir. Ventilation et évacuation des fumiers partent du centre vers les deux extrémités. Deux fosses à fumier sont aménagées.

Visite virtuelle de la ferme Comestar

La ferme de renommée internationale vient d'inaugurer une nouvelle étable.

De toutes les entreprises laitières du Québec, Comestar Holstein de Victoriaville est la plus reconnue à travers le monde. Aujourd’hui, avec une relève qui prend de plus en plus de place à la barre de l’entreprise, c’est un nouveau chapitre qui débute. Et quoi de mieux que la construction d’une nouvelle étable pour marquer cette nouvelle étape?


L’autonomie alimentaire, c’est primordial

C’est important à la fois pour les producteurs et les consommateurs

Les producteurs agricoles et les consommateurs ont en commun l'intérêt pour l’autonomie alimentaire. Le président de l’UPA, Marcel Groleau, et la directrice générale de l’nstitut du Nouveau Monde, Julie Caron-Malenfant, ont présenté le projet de Dialogue sur l'autonomie alimentaire aux membres de l’Association des communicateurs et rédacteurs agricoles lors d’un dîner-causerie virtuel.



La vache Jersey gagne de plus en plus le coeur des producteurs laitiers du Canada.

Record d’enregistrements de Jersey au Canada !

L’année 2020 a atteint un niveau inégalé depuis 1963

Durant l’année 2020, il y a eu 12 042 enregistrements d’animaux de race Jersey au Canada. Il s’agit du nombre le plus élevé depuis 1963! La race Holstein reste prédominante au Canada, mais le nombre de vaches de race Jersey ne cesse de gagner des adeptes. « Depuis 10 ans, le nombre de vaches Jersey a […] Lire la suite



Le cipâte a connu un franc succès durant le temps des fêtes.

2020 a été une année « exigeante » pour Bœuf Québec

Les ventes ont été multipliées par 4 fois et demi

L’engouement pour l’achat local a propulsé Bœuf Québec en 2020. La marque de commerce de la Société des parcs d’engraissement est passée d’une distribution dans une seule chaîne d’alimentation à trois. De nombreux nouveaux produits ont vu le jour. Et 2021 continue sur cette lancée.