L’avenir est dans le bison

Votre élevage bovin n’apporte pas d’eau au moulin ? Vous songez abandonner la production porcine ? Lancez-vous dans… le bison !

La demande pour la viande de bison dépasse l’offre, à tel point que l’Association canadienne du bison s’est alliée à la National Bison Association des États-Unis pour recruter de nouveaux éleveurs.

Le nombre de bisons abattus en Amérique du Nord a doublé depuis 2005, passant à 92 000 têtes l’an dernier. Bien que le prix de l’abattage ait augmenté de 40 % en quatre ans, le prix de la viande demeure suffisamment intéressant pour encourager les éleveurs à accroître la taille de leurs troupeaux. Les associations d’éleveurs comptent produire des documents d’information sur la transition à l’élevage du bison, donner des ateliers et sensibiliser les banquiers à la production afin qu’ils accordent des prêts aux nouveaux éleveurs.

L’augmentation de la production prendra le temps qu’il faudra, sans compromis sur la qualité, peut-on lire dans une déclaration commune. Le bison demeurera un produit de niche, nutritif et élevé avec le souci du développement durable.

à propos de l'auteur

Commentaires