Le plan de relève : le camp d’entraînement des recrus

Publié dans Le Bulletin des agriculteurs d’octobre 2010

Vous avez déjà été repêché par une équipe professionnelle ou semi-professionnelle ? Si oui, vous avez vécu le défi que représente un camp d’entraînement pour joindre une équipe sportive de haut niveau.
par Sylvie Lévesque, directrice transfert entreprise à la Banque Nationale

Vous avez déjà été repêché par une équipe professionnelle ou semi-professionnelle ? Si oui, vous avez vécu le défi que représente un camp d’entraînement pour joindre une équipe sportive de haut niveau. On vous a invité au camp d’entraînement parce que l’on savait que vous aviez du talent.

Le camp d’entraînement a pour but de déterminer le rôle que vous jouerez au sein de l’équipe. Il permet de multiplier vos forces en les exploitant au mieux et de corriger ou de compenser vos faiblesses en mettant en place des exercices destinés à vous améliorer. Si votre entraîneur est lui aussi bien préparé, il réalisera avec succès votre intégration en préservant l’harmonie de son équipe. Le camp contribue à motiver les joueurs, à créer un sentiment d’appartenance et d’engagement inconditionnel envers l’équipe.

L’intégration de votre relève à votre entreprise agricole est semblable. Si vous avez choisi votre successeur, maintenant, il est temps de préparer le plan d’entraînement de votre relève.

Un plan de relève
Quand une entreprise ne survit pas au transfert, on se rend compte bien souvent qu’elle n’avait pas de plan de relève. S’il existe, il est souvent informel et non communiqué. Faute de rigueur et d’organisation, un plan informel est rarement suivi.

Outre le fait qu’un plan de relève augmente vos chances de réussite, il contribue à préserver l’harmonie familiale et la stabilité de votre entreprise. Il évite aussi des situations stressantes en permettant de visualiser les étapes d’avance et d’organiser la ou les formations en conséquence.

Le plan de relève peut s’étaler sur quelques années selon les besoins de votre relève ou les modifications que nécessite votre entreprise. Évidemment, le plan doit être communiqué à la relève et à toute autre personne concernée. Il favorise l’échange et permet à la relève d’exprimer son point de vue et de faire valoir ses intérêts et ambitions. S’il n’est pas communiqué régulièrement, le plan de relève perd toute son essence. Il sera alors beaucoup plus difficile de motiver la relève et de créer un engagement de sa part face à l’entreprise. Les experts s’entendent pour dire que le succès d’un plan de relève repose sur son suivi, d’où l’importance d’établir un calendrier.

Tout au long de la réalisation du plan de relève, il est important de prévoir des réunions mensuelles ou trimestrielles avec tous les membres concernés pour discuter de l’avancement et des progrès du projet. De plus, ces réunions permettront d’anticiper les prochaines étapes, en plus de donner l’occasion à tous d’exprimer leurs points de vue.

Il serait tout à fait normal que certaines difficultés surviennent lors de cette période d’entraînement, n’hésitez surtout pas à vous faire aider. Une personne impartiale et compétente sera capable de voir ce que vous ne voyez pas. Choisissez votre conseiller avec l’accord de tous, il sera plus facile d’obtenir leur collaboration et leur engagement.

Lorsque votre entreprise, votre relève et vous êtes prêts à transférer les actifs de la ferme, le plus gros du travail est derrière vous. C’est maintenant le temps de faire travailler comptable, fiscaliste, notaire et banquier. Comme chaque entreprise est unique, chaque transfert l’est aussi. L’important est de s’entourer de conseillers compétents qui connaissent le domaine agricole.

Côté financement, une panoplie de produits sont offerts dans le marché des institutions financières et la solution se trouve souvent dans une combinaison de produits. Le plus important ici est de bien choisir votre directeur de compte : il doit connaître votre domaine de production, car il aura à faire valoir vos points auprès de ses supérieurs.

Impliquez votre relève assez tôt dans votre démarche de transfert avec votre banquier, il pourra ainsi évaluer ses qualités de gestionnaire. Préparez avec soin votre dossier de financement. Ne tardez pas, on ne commence jamais trop tôt à préparer son transfert, car c’est une démarche qui demande du temps.

Votre calendrier d’entraînement

  • Faites la liste des rôles (tâches) et responsabilités de chacun (propriétaire et relève).
  • Gardez en tête que vous n’êtes pas toujours la meilleure personne pour former la relève dans certains secteurs de l’entreprise, car il y a une différence énorme entre savoir faire une tâche et l’enseigner.
  • Décidez de la meilleure façon de transférer certaines tâches.
  • Intégrez votre relève dans la prise de décision, cela doit se faire graduellement (conservation du droit de veto par les parents).
  • Confiez des mandats spéciaux, il est important de donner à la relève l’occasion de se faire valoir afin de gagner le respect des membres de l’industrie.
  • Présentez graduellement votre relève à votre réseau de contacts.
  • Impliquez votre relève dans le processus de négociation avec les fournisseurs.
  • Laissez des responsabilités de plus en plus grandes à la relève en prenant des vacances de plus en plus longues et de plus en plus fréquentes.
  • Confiez complètement certaines tâches à votre relève. Si les résultats sont bons, la relève saura que c’est grâce à elle. Si les résultats sont moins bons, vous pourrez apprécier sa motivation à améliorer la situation.
  • Prévoyez des rencontres avec d’autres jeunes de la relève.

à propos de l'auteur

Commentaires