Vaccins morts (tués) ou vivants (atténués)

Il existe deux types de vaccins. En général, si on a une reconstitution à faire (un diluant et une poudre), c’est un vaccin vivant, tandis qu’un vaccin mort sera presque toujours déjà mélangé.

Avantages des vaccins vivants atténués :

  • En général, une dose suffit pour immuniser les animaux.
  • Ils procurent une protection plus large.
  • Ils stimulent plus efficacement le système immunitaire, en particulier au niveau des muqueuses comme celles du nez, de la trachée, de la bouche, etc.

Désavantages des vaccins vivants atténués :

  • Certains peuvent causer de l’avortement s’ils sont utilisés inadéquatement.
  • Ces vaccins sont plus fragiles aux écarts de température et doivent être utilisé habituellement dans l’heure suivant la reconstitution.
  • Ils peuvent causer de la fièvre et de l’abattement passager.
  • Il existe un risque (bien que léger) de transmission de la maladie d’un animal vacciné, avec du vaccin vivant atténué, à un animal qui n’a jamais été vacciné (cela est surtout vrai avec le virus IBR).

Avantages des vaccins morts ou tués :

  • Ils ne provoquent pas l’avortement.
  • Il n’y a pas de mélange à faire.
  • Ils se conservent au frigo une fois ouverts, s’ils ne sont pas contaminés.

Désavantages des vaccins morts ou tués :

  • Il faut absolument deux doses quand on vaccine un animal pour la première fois.
  • Le coût est donc plus élevé.
  • Il contient un adjuvant qui sert à augmenter le pouvoir stimulant du vaccin, ce qui peut causer des réactions post-vaccinales comme de la fièvre, de l’abattement et une baisse au lait chez la vache en lactation.

Cet article se veut succinct et ne contient que quelques éléments de comparaison afin d’illustrer les différences entre les deux types de vaccin.

Toujours consulter son vétérinaire et bien lire les étiquettes afin de bien choisir le bon vaccin pour les bons animaux et les bonnes situations.

Cet article a été écrit par le Dr Charles Bernier, médecin vétérinaire spécialisé dans les grands animaux.

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires