Enfin dans le champ !

Le premier semis est toujours un peu plus compliqué

Notre bon vieux semoir est prêt, mais une fois au champ on s’affaire à faire plusieurs ajustements sur place. On s’est planté l’an dernier en semant pas tout à fait assez creux alors, cette année, j’ai le doute facile et je crois que je n’ai jamais autant gratté pour bien déterminer ma profondeur de semis.

Notre blé d’hiver : kaput!

On planifie déjà notre plan B

Le printemps tardif a su tester ma patience et voilà enfin le blé à découvert. Hiii! Inquiétant, pas beau, avec une reprise timide, euh! très timide. En fait, il est « laitte », il est « laitte » en … et je dirais qu’à première vue tout est kaput!


Allo la terre !

Pour moi, c’est la fête de la terre tous les jours

Je vis une connexion avec la terre qui se réactive chaque printemps. Je me sens en mission commandée! Agenouillé, je sors la pelle : je creuse, je gratte, je sens, j’observe et je compte. Soupir de soulagement quand je constate que mes vers de terre sont là, ça sent bon.



L’agroenvironnement, une histoire de gang

L’agroenvironnement on en fait notre affaire! C'est plus qu'un slogan, c'est une question de fierté!

L’agroenvironnement on ne fait pas ça tout seul. C’est plus facile et plus motivant en gang. Ce sont souvent de petits gestes quotidiens dans l’ensemble de notre système de production qui s’additionnent pour finalement obtenir des résultats bénéfiques à long terme.

Registre de pesticides : check

Notre registre de pesticides est plus qu’un document statique pour répondre à la règlementation, c’est un document de gestion

Notre registre de pesticides est plus qu’un document statique pour répondre à la règlementation, c’est un document de gestion pour tout notre département de pesticides. J’entreprends ma 4e année avec notre registre de pesticides numérique. Aujourd’hui, je peux faire le suivi de la rotation des groupes, calculer les quantités réellement utilisées de chacun des produits en un clin d’œil.


Un choix qui rapporte

Faut croire qu’on doit faire un bon travail et que nos gestes ne sont pas passés dans le beurre

On en a fait du chemin depuis une vingtaine d’années. J’ai une petite pensée pour quelqu’un qui nous a initié aux pratiques culturales en bordure des cours d’eau. Ce qui nous « gossait » jadis fait maintenant partie de nos défis quotidiens et nous travaillons à se surprendre nous-mêmes.

Prix des grains : « Poke the bear »

Depuis octobre 2018, le prix du mais-grain sur le CME oscille dans un écart de prix de plus ou moins 0,25$.

Le marché, le CME, est-ce qu’il y a quelque chose de plus démoralisant qu’un marché bearish? Un marché bearish désigne un marché qui sommeille comme un ours en hiver. Il bouge pour se retourner et finalement revenir à la même place.


Toute une semaine de relâche

Je réalise que c’est toujours plus facile de suivre le sentier déjà tapé que de tracer sa propre route.

Il fut un temps où la semaine de relâche signifiait qu’on prenait plus de temps en famille avec les enfants. Maintenant, on prend du temps en amoureux pendant que les enfants s’occupent de nos animaux de compagnie.

Pulvérisateur à deux rampes

77% moins de glyphosate

On a réduit la quantité de glyphosate appliqué de 77% en travaillant mieux avec notre deuxième rampe de pulvérisateur

Lors de notre journée d’échange dans le cadre du projet pilote de réduction des pesticides, j’ai brièvement présenté une bonne façon de réduire la quantité d’herbicides appliqués.