L'équipe de la Ferme Brylee: Lise Villeneuve, Kim et Brian Maloney.

En temps de sécheresse, il faut éviter d’épuiser les pâturages

Le producteur bovin Brian Maloney y va de quelques conseils pour mieux gérer la sécheresse dans les pâturages

Le producteur de bovins Brian Maloney de la Ferme Brylee de Thurso en Outaouais explique qu'il prend ses décisions en fonction de l'herbe présente dans ses pâturages. Le nombre d’animaux qu'il y mettra en dépend. Même un producteur d’herbe expérimenté comme lui avoue qu’il a abusé du système l’an dernier et qu’il en paie le prix cette année.

Une nouvelle étude examine comment augmenter les plantes favorables aux abeilles tout en répondant aux besoins des bovins le long de la «ceinture de fétuque» qui s'étend des Carolines au Kansas.

Des pâturages pour attirer les abeilles

Un projet mené aux États-Unis vise à aider à la fois les bovins et les abeilles

Une étude visant à favoriser à la fois les bovins et les pollinisateurs débute cette année dans l’état de Virginie aux États-Unis. Dans ce projet, des fleurs sauvages indigènes seront intégrées aux pâturages existants. Aux États-Unis, il y a ce qu’on appelle la « ceinture de fétuque » qui s’étend sur 1600 kilomètres au travers des états […] Lire la suite