Les mauvaises herbes vous parlent!

Dans un document mis en ligne sur Agriréseau, on présente une série de plantes qui sont en elles-mêmes des outils de diagnostic des sols.

Le document d’OCIA Rive-Nord, préparé par Isabelle Debost, Daniel Cloutier et Maryse Screen Shot 2014-08-25 at 2.22.23 PMLeblanc, invite les producteurs à reconnaître ces plantes, certaines étant des mauvaises herbes bien connues. Une fiche avec photo est proposée pour chaque plante.

L’abondance d’une plante et son état de santé peuvent être révélateurs, par exemple, d’un sol acide, de fertilité peu élevée, de faible activité microbienne, de compaction ou de carence en calcium ou autre élément.

Certaines mauvaises herbes sont plutôt révélatrices de sols à fertilité élevée. C’est le cas de l’amarante à racine rouge, la bourse à pasteur, le chénopode blanc et la stellaire moyenne.

Clique ici pour accéder au document

http://www.agrireseau.qc.ca/agroenvironnement/navigation.aspx?id=86030

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Le Bulletin des agriculteurs's recent articles

Commentaires