Ligne de temps

Vers une forte croissance du soya au pays?

Soya Canada a dévoilé un plan stratégique visant à encourager la production de soya. Ses ambitions seraient de quasi doubler la production actuelle pour l’amener à 10 millions d’acres d’ici 2027. L’organisme ajoute aussi vouloir encourager la croissance dans le secteur de la trituration plutôt que d’exporter les fèves.

Ce plan du secteur est le premier à comprendre toute la chaîne de valeur du soya, en passant des sélectionneurs, producteurs, exportateurs, transformateurs et autres partenaires. Il devrait servir de document de discussion au cours des prochains mois avec tous les segments du secteur du soja au Canada.

L’année dernière, 7,7 millions de tonnes de soya ont été récoltées à l’échelle nationale. L’Ontario arrive en première place avec 3,7 millions de tonnes, suivi du Manitoba avec 2,2 millions de tonnes. Le Québec et la Saskatchewan arrivent en 3e et 4e place alors que l’Alberta est vu comme un joueur plus important à l’avenir.

Selon le plan, les superficies ensemencées dans l’Est du Canada atteindront quatre millions d’acres en dix ans contre 3,6 millions d’acres aujourd’hui, tandis que l’Ouest canadien devrait avoir six millions d’acres de fèves de soya en 2027 comparativement à 1,9 million d’acres ensemencées en 2017.

Le secteur a une base solide pour une production accrue grâce à ses cultivateurs qualifiés, un environnement naturel, une forte chaîne de valeur «fortement investie» dans la recherche et l’innovation en semences, aliments et aliments pour animaux, un secteur de transformation solide et une bonne réputation internationale.

L’organisme souhaite faire passer la quantité de soya pour l’alimentation à 1,8 million de tonnes en 2027 par rapport à 1,25 million de tonnes l’an dernier alors que 2,5 millions de tonnes seraient transformées par année, le reste étant exporté.

La sélection des plantes «change radicalement les limites de l’endroit où le soya peut être cultivé de façon rentable au Canada», selon Soya Canada qui indique que les nouvelles variétés à croissance rapide ont permis d’étendre les superficie de soya cultivées à de nouvelles régions de l’Ontario, du Québec et du Canada atlantique, et de façon significative à l’ensemble de l’Ouest canadien.

Au cours de la prochaine décennie, Soya Canada a fixé un objectif de croissance du rendement de cinq boisseaux par acre. Pour atteindre cet objectif, les producteurs auront besoin des bons outils pour augmenter leur rendement, notamment de nouvelles variétés dotées d’une génétique améliorée, de nouveaux produits de phytoprotection et de meilleures pratiques agronomiques. L’ensemble de l’industrie devra travailler en partenariat pour identifier les plus grands défis agronomiques qu’affronteront les producteurs et les domaines de découvertes qui offrent le meilleur rendement potentiel.

L’augmentation de la production peut survenir tout en respectant la nécessité de protéger l’environnement, a déclaré Soya Canada.

Pour améliorer ce bilan, Soya Canada «identifiera des mesures significatives et des pratiques exemplaires pour une gestion responsable de l’environnement, ainsi qu’un plan visant à démontrer que notre industrie répond à ces attentes. Nous explorerons également les possibilités de coopération avec d’autres groupes de produits sur une approche qui pourrait s’étendre à l’ensemble de l’économie agricole canadienne ».

Le soya a un avenir prometteur, a déclaré Soya Canada, soulignant que sur les marchés asiatiques, la demande pour des produits de spécialité comme le tofu, le miso, le tempé, le natto et les autres produits à base de soya augmente. La demande a également progressé aux États-Unis et en Europe et continuera de croître dans les années à venir, alimentée par l’intérêt des consommateurs pour les aliments de soya de haute qualité, les sources de protéines végétales, les aliments biologiques et les aliments fonctionnels.

“Au Canada, l’allégation santé récemment approuvée pour les aliments à base de soya suscitera davantage de valeur”, indique le rapport.

Parmi les objectifs, il y a l’augmentation de 25% de la production et des exportations de soya non-OGM de qualité alimentaire dans les 10 prochaines années.

Les importations mondiales de soya entier ont presque doublé entre 2006 et 2015. Le commerce mondial du soja devrait augmenter de 25 % au cours de la prochaine décennie pour atteindre 179 millions de tonnes.

“La valeur des exportations canadiennes de soya et de produits de soya a doublé entre 2009 et 2015 et a plus que quadruplé depuis 2006”, a déclaré Soya Canada.

Source: Manitoba Co-operator

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Le Bulletin des agriculteurs's recent articles

Commentaires