Est-ce qu’il y a de l’avenir pour le maïs aux 20 po?

Des études réalisées dans les États du Minnesota, du Michigan et de l’Illinois démontrent des rendements supérieur de 300 à 400 kg/ha

L’agronome Vincent Chifflot de chez Bayer passe
en revue les avantages et les inconvénients de cette technique pour le Québec.

Le maïs semé à des espacements de 20 po entre les rangs gagne en popularité dans les États du nord des États-Unis. Des études réalisées dans les États du Minnesota, du Michigan et de l’Illinois démontrent des rendements de 300 à 400 kg/ha de plus comparativement au maïs semé aux 30 po.

Mais, il y a aussi des inconvénients; des coûts de semences plus élevés et l’achat de nouveaux équipements. Dans cet épisode de Défi maïs, l’agronome Vincent Chifflot de chez Bayer passe en revue les avantages et les inconvénients de cette technique pour le Québec.

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires