La gestion de l’offre avantage les Canadiens : la FPLQ réplique à l’Institut économique de Montréal

Dans une « note » de quatre pages, l'Institut économique de Montréal (IEDM), prétend mettre en lumière « les coûts élevés que doivent supporter les consommateurs et les industries utilisatrices de lait en vertu du système de gestion de l'offre actuellement en vigueur au Canada ». La Fédération des producteurs de lait réfute totalement cette affirmation qui ne résiste pas à l'épreuve des faits.









La Fédération des producteurs de lait et l’UPA à la défense de la mise en marché collective

Devant une salle comble, remplie par quelques centaines de producteurs de lait de toutes les régions du Québec venus les appuyer, M. Jean Grégoire, président de la Fédération des producteurs de lait du Québec (FPLQ) et M. Laurent Pellerin, président général de l'Union des producteurs agricoles (UPA), ont réclamé de la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec (RMAAQ) qu'elle modifie sa décision sur la mise en place d'un mécanisme d'exportation.