Valérie Langlois de l'INRS

L’INRS propose le retrait total de l’atrazine

Les études d’ici et d’ailleurs plaident pour un retrait de l’herbicide en raison de ses impacts sur l’environnement

L’Institut national de la recherche scientifique (INRS) du Québec a fait valoir devant la CAPERN que les effets de l’atrazine étaient tellement importants, même à petites doses, que son retrait était préférable à son maintient, même si son usage est minime au Québec. Le produit qui représente 5% des ventes au Québec de pesticides est […] Lire la suite