Une exemption agricole internationale au nom de la souveraineté alimentaire, plaide Laurent Pellerin

« Les Américains le font avec leur politique énergétique, les Européens avec des mesures environnementales, tous les Etats s’ingénient à protéger leur agriculture. Ne cherchez pas pourquoi les négociations de l’OMC s’enlisent… Le temps est venu d’arrêter de faire semblant et de plaider une exemption agricole internationale au nom de la souveraineté alimentaire. »










Rendez-vous québécois pour la souveraineté alimentaire

Réunis pour promouvoir la souveraineté alimentaire, Equiterre, la Coalition GO5 et La Coop fédérée accueilleront, les 6 et 7 septembre prochain, trois penseurs émérites, reconnus internationalement pour la qualité de leur réflexion sur la mondialisation, afin d’alimenter le débat sur l’agriculture et l’alimentation qui a cours au Québec.



Equiterre préconise la souveraineté alimentaire

Dans le cadre de la Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois (CAAAQ), Equiterre a déposé un mémoire intitulé « Choisir l’avenir : se choisir » qui revendique la mise en oeuvre d’une stratégie de souveraineté alimentaire.