Survivre au huart

Le calcul est simple : si le dollar canadien s’apprécie de dix sous, que la marge à l’exportation est de 10 % et que le prix n’augmente pas, il n’y a plus de profits! Quand on est producteur horticole, pas besoin d’être économiste pour comprendre le dur impact de la vigueur du dollar canadien. Même ceux qui […] Lire la suite