Bilan du secteur agricole au 31 décembre 2007

Ottawa (Ontario), 14 janvier 2009 – Les capitaux propres du secteur agricole au Canada ont augmenté de 8,9 % en 2007 pour passer à 252,3 milliards de dollars, l’actif ayant crû plus rapidement que le passif. Toutes les provinces ont enregistré des hausses en 2007.

L’actif total des fermes a augmenté de 8,0 % par rapport à 2006, pour passer à 302,2 milliards de dollars en 2007. La valeur des immobilisations agricoles, qui représente deux tiers de l’actif agricole total, a principalement contribué à l’augmentation de l’actif en progressant de 8,8 % pour s’établir à 201,9 milliards de dollars. La valeur des quotas des exploitations, qui s’est accrue de 3,4 milliards de dollars en 2007, a également été un facteur déterminant. Les reculs liés au bétail et à la volaille ont été compensés par des augmentations de la valeur des stocks des cultures.

Le passif des fermes s’est accru de 3,8 % par rapport à 2006 pour atteindre 49,8 milliards de dollars. Le passif à court terme a augmenté de 2,8 %, et le passif à long terme a enregistré une hausse annuelle de 4,1 %. L’Île-du-Prince-Édouard et le Nouveau-Brunswick étaient les seules provinces à enregistrer une baisse du passif en 2007.

Les éléments d’actif et de passif compris dans le bilan du secteur agricole englobent ceux des entreprises agricoles et des propriétaires non exploitants (pour les immobilisations agricoles louées à des exploitants agricoles et les éléments de passif correspondants), mais ils excluent la partie personnelle des ménages agricoles. Cette situation représente davantage les éléments d’actif et de passif utilisés dans la production de produits agricoles.

Le ratio d’endettement a poursuivi sa baisse pour se situer à 16,5 % en 2007. Il s’agit de son plus bas niveau observé depuis 1999. Ce ratio mesure la dépendance des entreprises agricoles envers le crédit.

Le ratio du fonds de roulement – l’actif à court terme divisé par le passif à court terme – a augmenté en 2007 pour s’établir à 2,268, comparativement à 2,088 en 2006. L’affaissement des ratios enregistré depuis 2003 signifie que les exploitants du secteur de l’agriculture étaient moins en mesure de payer les dettes à court terme que durant les périodes précédentes.

Le ratio de couverture de l’intérêt évalue la capacité de payer les frais d’intérêt au moyen du revenu net produit (avant les intérêts et les taxes). Ce ratio a augmenté pour passer à 1,897 en 2007, comparativement au creux sans précédent de 1,549 enregistré en 2006.

Le rendement des capitaux propres a légèrement augmenté pour passer à 1,1 % en 2007. Cette hausse fait suite à deux reculs annuels consécutifs, y compris un creux sans précédent de 0,6 % atteint en 2006.

Nota : Les estimations du bilan du secteur agricole au 31 décembre et les autres données contenues dans la collection Statistiques économiques agricoles ont été modifiées en fonction des données du Recensement de l’agriculture de 2006.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/francais/search/index_f.htm

Commentaires