GO5 Coalition pour un modèle agricole, la gestion de l’offre, réunit ses principaux partenaires

Longueuil (Québec), 13 juin 2006 – A quelques jours de l’échéance fixéepour le dépôt de l’ébauche d’un texte sur les modalités qui pourrait permettrela conclusion d’une entente à l’OMC, les agriculteurs québécois ont réunileurs principaux partenaires, regroupés dans G05 Coalition pour un modèleagricole équitable, la gestion de l’offre. L’événement visait notamment à dresser le bilan des actions de la coalition depuis le premier forum des partenaires tenu en juin 2005 ainsi qu’à faire le point sur les négociations à l’OMC.

« L’absence d’un accord serait préférable à une entente où nous risquonsde déstructurer la gestion de l’offre et de ne rien gagner pour les autressecteurs agricoles ». C’est en ces termes que le président de l’Union desproducteurs agricoles et porte-parole de la coalition, M. Laurent Pellerin, afait état de ses inquiétudes face à la conclusion d’une entente quiimpliquerait une réduction des tarifs aux frontières qui permettrait davantagel’importation de produits étrangers, très souvent largement subventionnés, etmenacerait la survie du système de gestion l’offre. La gestion de l’offrepermet de maintenir des fermes à dimension humaine tout en ayant unerémunération équitable pour leur travail.

Seulement moins de 10 % des aliments produits dans le monde sontcommercialisés entre les pays. Même au Canada, qui est pourtant le 4e plusimportant exportateur mondial de produits agricoles, 70 % des revenusagricoles proviennent du marché intérieur. M. Pellerin considère que l’OMCdoit se contenter de réguler ce qui est commercé internationalement sansdéstructurer les politiques internes, comme la gestion de l’offre, qui necause aucune distorsion sur le marché.

Par ailleurs, les porte-parole de la Coalition se sont réjouis de l’appuide la population aux principes de la gestion de l’offre. Un sondage réalisé àl’échelle du pays par Léger Marketing, pour le compte des cinq organisationscanadiennes de producteurs sous gestion de l’offre (lait, poulet, dindon,oeufs de consommation (SM5), démontre que 85 % des Canadiens sont d’accordavec le fait que le gouvernement du Canada défende la gestion de l’offre àl’OMC, 98 % d’entre eux estimant qu’il est important que les Canadiens aientaccès à un approvisionnement stable de produits agricoles canadiens. « Legouvernement du Canada fait le bon choix en défendant la gestion de l’offre àl’OMC. Ce sondage démontre une fois de plus que les canadiens souhaitent queles agriculteurs d’ici travaillent d’abord à nourrir les gens d’ici » a déclaréM. Marcel Groleau, président de la Fédération des producteurs de lait duQuébec. M. Groleau rappelle qu’un des avantages importants de la gestion del’offre est de permettre aux producteurs de retirer un revenu équitableentièrement du marché, sans subventions.

GO5 Coalition pour un modèle agricole équitable, la gestion de l’offre, aégalement mis en ligne un site Internet remanié destiné au grand public. « Lesondage Léger Marketing témoigne d’un important appui de la population auxprincipes que nous défendons, les gens doivent faire un pas de plus et donnerun signal clair au gouvernement Harper à l’effet qu’il doit continuer dedéfendre jusqu’à la fin l’intérêt des agriculteurs d’ici à l’OMC » a conclu M.Serge Lefebvre, président de la Fédération des producteurs d’oeufs deconsommation du Québec en invitant les gens à la coalition par l’entremise dusite Internet.

Signalons, en terminant qu’il est prévu que le texte sur les modalitéssera déposé le 19 juin prochain à Genève. Celui-ci doit servir de base finalede négociation en vue de la Conférence ministérielle du 29 juin prochain, quise tiendra également à Genève et pourrait mener à la conclusion d’un accord.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

GO5 Coalition pour un modèle équitable, la Gestion de l’Offre
http://www.go5quebec.ca

Commentaires