Hausse de 55% de la valeur de la machinerie au Québec

La valeur de la machinerie au Canada a doublé en 15 ans, une tendance encore plus forte au Québec où la valeur des équipements a grimpé de 55% entre 1999 et 2014, révèle Financement agricole Canada. L’organisme explique l’augmentation par le fait que la modernisation et les nouveautés en ont incité plusieurs à acquérir des appareils. Ces derniers sont d’ailleurs plus nombreux qu’auparavant sur les fermes. La concurrence de plus en plus forte et les nouvelles technologies ont aussi contribué à la tendance, dont l’introduction du GPS.

Les plus fortes hausses de valeur ont été enregistrées dans les Prairies, qui représentent 80% de toutes les terres agricoles du pays. Depuis 1999, la valeur de la machinerie a augmenté de 58 % en Saskatchewan, de 55 % en Alberta et de 49 % au Manitoba. La modernisation se fait plus lentement dans les Maritimes (la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard) où la hausse des valeurs de la machinerie a été de 34%.

Au Québec, en Ontario et en Colombie-Britannique, la valeur de la machinerie s’est appréciée respectivement de 55 %, de 38 % et de 36 %.

En terme d’actif, l’équipement agricole est passé de 15% des valeurs de l’actif agricole total en 1999, à 8 % en 2014. La proportion d’actif détenu en machinerie en Ontario et en Colombie-Britannique a diminué de moitié,soit de 10 % à 5 %, ce qui fait que les deux provinces ferment la marche dans ce domaine au pays. À l’autre extrémité, le Nouveau-Brunswick et la Saskatchewan ont le montant le plus élevé d’actif en machinerie pour 2014 avec 13%.

Les ventes totales d’équipement agricole neuf ont augmenté en moyenne de 5% par année de 1999 à 2014, pour une augmentation totale de 82%. FAC a examiné les ventes de cinq types de machineries : les tracteurs de moins de 40 chevaux-puissance (hp), les tracteurs entre 40 et 100 hp, les tracteurs de plus de 100 hp, les tracteurs à quatre roues motrices (4RM) et les moissonneuses-batteuses automotrices.

Les ventes de tracteurs de moins de 40 hp ont accaparé le gros des ventes totales avec 10 000 unités vendues de 1999 à 2014, soit une hausse de 300%. Les moisonneuses-batteuses ont affiché un hausse de ventes de 96%, les tracteurs 4RM et tracteurs de plus de 100 hp ont enregistré la même hausse de 79% alors que celles des tracteurs de 40 à 100 hp ont été de 11%.

L’augmentation des ventes est survenue en même temps qu’une montée des prix. Depuis 2002, le prix moyen des moissonneuses-batteuses a augmenté de 47%, celui des tracteurs 4RM, de 71% et celui des tracteurs de plus de 100hp, de 39%.

Source: Financement agricole Canada

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires